Marchés français ouverture 21 min
  • Dow Jones

    34 021,45
    +433,79 (+1,29 %)
     
  • Nasdaq

    13 124,99
    +93,31 (+0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • EUR/USD

    1,2111
    +0,0026 (+0,22 %)
     
  • HANG SENG

    27 967,25
    +248,58 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    40 558,91
    -1 833,09 (-4,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 357,24
    -30,66 (-2,21 %)
     
  • S&P 500

    4 112,50
    +49,46 (+1,22 %)
     

Avec Assassin ou en solo, Mathias Cassel tire leçon de la pandémie : "On n’est pas plus qu’une pomme"

Jacky Bornet
·1 min de lecture

Un album solo, 432 Hertz, sorti en mai 2020, et bientôt Prison Planet, consacré à cette année "confinée" : Mathias Cassel, alias Rockin' Squat (RCKNSQT), leader d’Assassin, groupe rap en marge des majors, n’a pas chômé depuis un an de pandémie. De la découverte d’un Paris désert qu’il se met à aimer en mars 2020, à deux enregistrements, en passant par des méthodes de travail qu’il applique depuis longtemps, c’est la scène qui lui manque le plus.

Franceinfo Culture : quelle influence a eu la pandémie sur votre travail depuis un an ?

Mathias Cassel : Je travaille toujours avec les mêmes personnes, avec Assassin, ou en solo. Comme premier label de hip-hop indépendant en France depuis 1992, on forme une petite cellule d’artisans, avant d’être des artistes. Tout distribuer, en ligne, se débrouiller par nos propres moyens, on le fait depuis 20 ans, d’autres le découvrent par les circonstances. La crise sanitaire n’a rien changé pour nous. On a 36 000 casquettes sur la tête depuis des lustres, on sait faire. Ça nous a en fait confortés d’avoir pris ce virage il y a longtemps.

Et d’un point de vue créatif, comment avez-vous traversé cette période ?

Un peu avant le confinement de mars 2020, j’avais publié un livre (Squat Chronique d'une formule annoncée - Livin'Astro/SDLB Publishing, ndlr), sur 30 ans de culture urbaine, pour lequel j’ai fait une tournée de dédicaces jusqu’à fin janvier. Ça m’a permis d’avoir beaucoup d’actualité, car le livre est resté en tête des ventes pendant (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi