La bourse ferme dans 5 h 5 min
  • CAC 40

    6 675,44
    +10,24 (+0,15 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 940,88
    +5,37 (+0,14 %)
     
  • Dow Jones

    33 849,46
    -497,57 (-1,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0373
    +0,0029 (+0,28 %)
     
  • Gold future

    1 768,60
    +13,30 (+0,76 %)
     
  • BTC-EUR

    15 925,38
    +176,05 (+1,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    390,42
    +10,13 (+2,66 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,10
    +1,86 (+2,41 %)
     
  • DAX

    14 391,90
    +8,54 (+0,06 %)
     
  • FTSE 100

    7 515,62
    +41,60 (+0,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 049,50
    -176,86 (-1,58 %)
     
  • S&P 500

    3 963,94
    -62,18 (-1,54 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • HANG SENG

    18 204,68
    +906,74 (+5,24 %)
     
  • GBP/USD

    1,1992
    +0,0027 (+0,22 %)
     

Assailli de taxes, l’automobiliste se tourne vers le superéthanol E85

Les prix du gazole et du super dépassent les niveaux de l’époque des Gilets jaunes. Le superéthanol E85 augmente, lui aussi, mais il conserve l’avantage d’une taxation nettement inférieure. Forcément, il connaît un succès fulgurant.

Les records de prix à la pompe offrent une singulière caisse de résonnance à l’argument massue du superéthanol E85 : son prix au litre diablement tentant. Ce supercarburant mélangé à de l’alcool d’origine végétal (jusqu’à 85 % en été, mais plutôt 65 % en hiver) s’affiche en moyenne à 0,75 euro le litre, quand le supercarburant SP95-E10 (jusqu’à 10 % d’alcool) est vendu en moyenne au prix de 1,73 euro le litre (source : ministère de la Transition écologique). Sur un an, la hausse du super était de 21 %, quand celle du gazole atteignait les 26 %, pour atteindre le prix au litre de 1,66 euro.

Pas étonnant, en ces conditions, que le superéthanol E85 enregistre sur l’année 2021 une hausse de 33 % de ses ventes en France. Cette envolée ne s’explique pas juste par l’augmentation continue du nombre de pompes qui délivrent ce carburant en station (+ 18 % en 2021, pour 2.725 stations-services). Elle s’explique surtout par le fait que, dans un contexte de flambée des prix du super E10 et du super E5, le superéthanol E85 augmente moins vite. Résultat, l’écart de prix se maintient et la promesse d’économie se vérifie. Même à 75 centimes le litre en ce mois de janvier 2022 (quand il était aux alentours de 68 centimes un an plus tôt), le E85 reste moitié moins cher environ que le super E10.

Le superéthanol E85 se présente comme le carburant du pouvoir d’achat

Responsable carburants au sein du Syndicat national des Producteurs d’Alcool agricole (SNPAA), Nicolas Kurtsoglou ne se lasse pas de répéter ces chiffres qui donnent à réfléchir : “En moyenne, de 2017 à 2021, rouler au superéthanol E85 aura permis d’économiser plus de 500 euros pour 13.000 kilomètres parcourus, à raison de 7 litres aux cent kilomètres.” Et ce, malgré la surconsommation en volume de l’ordre de 25 % induite par le passage à l’alcool.

Lire aussi

La société Biomotors qui conçoit, fabrique et distribue ses propres boîtiers homologués de conversion au E85 préfère retenir les chiffres de 700 euros d’économie sur [...]

Lire la suite sur challenges.fr

Hausse des carburants: Macron évoque de nouvelles mesures mais doute d'un impact rapideCarburant : le geste de Bercy pour les gros rouleursCes voitures hybrides compatibles avec l’éthanol E85 dès l’origineLes boîtiers superéthanol bientôt compatibles avec presque tous les véhicules essenceL’éthanol, enfin compatible avec le FAP et les plus de 14 CV