La bourse ferme dans 6 h 22 min
  • CAC 40

    6 111,39
    +38,04 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 571,72
    +38,55 (+1,09 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,28 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0585
    +0,0027 (+0,25 %)
     
  • Gold future

    1 841,30
    +11,00 (+0,60 %)
     
  • BTC-EUR

    20 274,38
    -127,89 (-0,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    467,96
    +14,06 (+3,10 %)
     
  • Pétrole WTI

    106,97
    -0,65 (-0,60 %)
     
  • DAX

    13 285,86
    +167,73 (+1,28 %)
     
  • FTSE 100

    7 257,86
    +49,05 (+0,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,42 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 871,27
    +379,30 (+1,43 %)
     
  • HANG SENG

    22 229,52
    +510,46 (+2,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,2307
    +0,0037 (+0,30 %)
     

Art Basel : elle paie plus de 1.200 euros pour dormir dans... une vitrine

Les gérants de ce magasin d'entrepôt à Bâle, en Suisse, ne pensaient pas trouver preneur fin mai en proposant à la location, sur Airbnb, leur vitrine, dotée de deux matelas gonflables. Pourtant, ils ont bien trouvé preneur, relate 20 Minutes Suisse, mercredi 15 juin. Du jeudi 16 au dimanche 19 juin a lieu en Suisse une des plus importantes foires d'art contemporain du monde qui attire locaux et internationaux, Art Basel. Les hôtels des alentours affichent tous complet depuis plusieurs semaines.

Les gérants d'un magasin, situé dans une rue fréquentée de la ville, ont eu alors l'idée de proposer à la location entre particuliers leur vitrine, au prix de 3.300 francs la nuit, avec obligation de réserver trois nuits au minimum, relatait 20 Minutes le 31 mai dernier. L'idée leur était venue après quelques bières, consommées après une journée de travail. Le concept : le voyageur pourrait à la fois profiter des objets exposés à Art Basel, tout en étant lui-même un objet d'exposition, rapporte le média. Le prix, élevé, correspond au manque à gagner du magasin qui sera fermé, le temps de la location.

Quinze jours plus tard, l'un des membres de l'équipe le confesse : ce n'était qu'un coup de marketing, rapporte 20 Minutes. Car "à aucun moment, nous n’avons pensé que quelqu’un allait vraiment réserver ou venir". Mais coup de théâtre : une Américaine a finalement réservé pour trois nuits le logement de fortune, au prix renégocié de 1.300 francs, soit 1.200 euros. Mais avec la fréquentation (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Sous prétexte de charité, un prêtre escroque 61.000 euros à ses fidèles
Canicule : 37 départements en vigilance rouge ou orange, des mesures pour les personnes fragiles
Deux enfants se brûlent, la piscine ne vendra plus de frites
Aides Covid : le maçon s'était enrichi sur le dos de ses salariés… qu'il n'avait pas
Impôt sur le revenu : la réforme de Jean-Luc Mélenchon classée secret défense ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles