La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 782,65
    -48,00 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 669,54
    -35,31 (-0,95 %)
     
  • Dow Jones

    31 129,50
    +205,36 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,1910
    -0,0068 (-0,57 %)
     
  • Gold future

    1 699,30
    -1,40 (-0,08 %)
     
  • BTC-EUR

    40 228,61
    -1 932,10 (-4,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    958,86
    +15,69 (+1,66 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,99
    +2,16 (+3,38 %)
     
  • DAX

    13 920,69
    -135,65 (-0,97 %)
     
  • FTSE 100

    6 630,52
    -20,36 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    12 715,20
    -8,27 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    3 789,43
    +20,96 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,79 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,50 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3816
    -0,0078 (-0,56 %)
     

Arrestation d'Alexeï Navalny : le député Jacques Maire espère "une réaction de bon sens" des autorités russes

franceinfo
·1 min de lecture

Le principal opposant russe, Alexeï Navalny, a été arrêté par les services pénitentiaires dimanche 17 juillet dès son arrivée à Moscou depuis l'Allemagne, où il se trouvait en convalescence ces derniers mois après avoir survécu à un empoisonnement présumé. Le président du Conseil européen, Charles Michel, appelle Moscou à sa "libération immédiate". "On peut espérer que dans les jours qui viennent il y ait une réaction de bon sens de la part des autorités russes", a déclaré dimanche 17 décembre sur franceinfo Jacques Maire, député LREM de la 8e circonscription des Hauts-de-Seine, membre de l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe rapporteur sur l’empoissonnement de l'opposant russe.

franceinfo : Une rencontre devait avoir lieu au Conseil de l'Europe pour une audition conjointe entre les Russes, les Européens et Alexeï Navalny. Qu'en est-il ?

Jacques Maire : Nous avions l'accord des autorités russes puisque le rapport dont il est question est la seule enquête internationale qui est aujourd'hui organisée puisque l'ensemble des recours qu'a fait Alexeï Navalny sur le territoire russe ont été sans suite. La Russie a considéré qu'il n'y avait pas matière à poursuivre à ce jour. Donc, nous avons engagé cette enquête au sein de l'Europe, comme nous le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi