La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 965,88
    -57,92 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 136,91
    -48,06 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    34 725,47
    +564,69 (+1,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,1152
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 792,30
    -2,70 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    33 825,89
    +757,42 (+2,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    863,83
    +21,37 (+2,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,29
    +0,68 (+0,79 %)
     
  • DAX

    15 318,95
    -205,32 (-1,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 466,07
    -88,24 (-1,17 %)
     
  • Nasdaq

    13 770,57
    +417,79 (+3,13 %)
     
  • S&P 500

    4 431,85
    +105,34 (+2,43 %)
     
  • Nikkei 225

    26 717,34
    +547,04 (+2,09 %)
     
  • HANG SENG

    23 550,08
    -256,92 (-1,08 %)
     
  • GBP/USD

    1,3401
    +0,0019 (+0,14 %)
     

Les arrêts des réacteurs nucléaires créent des tensions sur le réseau électrique cet hiver

·2 min de lecture

Confronté à l'indisponibilité simultanée de nombreux réacteurs nucléaires, le gestionnaire des lignes à haute tension en France RTE relève son niveau de vigilance sur l'approvisionnement en électricité cet hiver.

Mi-décembre, 17 réacteurs nucléaires, soit 30% du parc français, . Ces fermetures dont certaines n’avaient pas été programmées conduisent ce jeudi 30 décembre RTE à relever son niveau de vigilance pour l’approvisionnement électrique en janvier. En cas de vague de froid de l’ordre de 4 degrés en dessous des normales saisonnières ou de situation de faible production éolienne en Europe, le gestionnaire des lignes à haute tension, filiale à 50% d’EDF, n’exclut pas de recourir à des moyens "post marché": interruption de grands consommateurs industriels et baisse de 5% de la tension sur les réseaux de distribution.

Le impliquant une perte généralisée de l’alimentation électrique sur le territoire est pour le moment écarté. Pour autant, la situation de la production électrique et tout spécialement celle du nucléaire interpelle. Alors que la capacité des 56 réacteurs du parc s’élève à 61 gigawatts, la disponibilité prévisionnelle se situe aujourd’hui dans une fourchette comprise entre 43 et 51 GW. "Il s’agit du niveau le plus bas jamais atteint pour le parc à cette période de l’année", indique Thomas Veyrenc, directeur exécutif de RTE en charge de la stratégie, de prospective et de l’évaluation. Juste avant Noël, du 21 au 23 décembre, la France a recouru massivement à l’importation d’électrons auprès de nos voisins. Le solde net était de 12-13 GW. "On était alors proche du maximum de nos capacités techniques d’importation", observe Thomas Veyrenc.

Quatre réacteurs supplémentaires à l’arrêt

Comment en est-on arrivé là? Les arrêts de tranches sont dus en grande partie à la montée en charge du programme "grand carénage" . Problème, le et les confinements de l’an dernier ont chamboulé les programmes de maintenance. Ceux-ci ont été allongés, voire décalés et cela s’est traduit par un surcroît d’activité à réaliser au cours de l’année 2021. Ces deux phénomènes avaient été pris en compte par RTE lors de ses . Le fait nouveau et imprévu est survenu trois semaines plus tard. Le 1[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles