La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 961,22
    -97,30 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    14 744,40
    +83,83 (+0,57 %)
     
  • Nikkei 225

    27 581,66
    -388,56 (-1,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,1790
    -0,0036 (-0,31 %)
     
  • HANG SENG

    25 473,88
    +387,45 (+1,54 %)
     
  • BTC-EUR

    33 249,25
    +1 099,88 (+3,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    922,11
    -7,81 (-0,84 %)
     
  • S&P 500

    4 400,40
    -1,06 (-0,02 %)
     

Arrêt maladie Covid-19 : la suspension du jour de carence pour les fonctionnaires encore prolongée ?

·1 min de lecture

Voilà une nouvelle qui va rassurer certains agents de la fonction publique. Dans le cadre de l'examen à l’Assemblée nationale de son projet de loi sur la gestion de la crise sanitaire, le gouvernement a déposé un amendement visant à prolonger une nouvelle fois la suspension du jour de carence pour les fonctionnaires positifs au Covid-19 et en arrêt maladie. Et ce, jusqu’au 31 décembre 2021 (contre le 30 septembre prévu auparavant).

Cette mesure vise à "accompagner l'obligation de s'isoler pour contribuer à casser les chaînes de contamination", écrit le gouvernement dans son amendement. L’examen du projet de loi a démarré ce mercredi 21 juillet, en séance publique à l’Assemblée nationale. Les députés et les sénateurs devraient sans grande surprise valider cette prolongation.

Pour rappel, en temps normal, un délai de carence d’un jour est appliqué aux arrêts maladie dans la fonction publique. Pendant ce jour de carence, les agents ne sont pas indemnisés. Un frein financier qui a conduit certains fonctionnaires à venir travailler pendant la crise, même en étant positifs au Covid-19. Pour les inciter à s’isoler, le gouvernement a suspendu le jour de carence pour les arrêts maladie liés au Covid-19 pendant le premier confinement. Les agents étaient donc indemnisés dès leur premier jour d’arrêt maladie.

Le jour de carence a ensuite été rétabli à partir du 10 juillet 2020 pour les arrêts maladie liés au Covid-19. Mais au vu de l’évolution de l’épidémie, le gouvernement a décidé, depuis (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Salariés, indépendants, intérimaires… ce que la réforme de la santé au travail va changer pour vous
Explosion des recrutements au deuxième trimestre, plus de 2 millions d'embauches annoncées
Pass sanitaire : une solution trouvée pour que les employés non vaccinés ne soient pas mis à pied ?
Télétravail : les clés pour soigner votre communication à l'écrit et à l'oral
Ségur de la santé : ces métiers dont les salaires seront revalorisés en janvier 2022

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles