Marchés français ouverture 2 h 55 min
  • Dow Jones

    34 751,32
    -63,07 (-0,18 %)
     
  • Nasdaq

    15 181,92
    +20,39 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    30 494,42
    +171,08 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,1774
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    24 754,07
    +86,22 (+0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    40 742,92
    -55,66 (-0,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 227,96
    -5,33 (-0,43 %)
     
  • S&P 500

    4 473,75
    -6,95 (-0,16 %)
     

Arnaud Montebourg se déclare candidat à la présidence de la République

·1 min de lecture

L'ancien ministre socialiste du Redressement productif Arnaud Montebourg a déclaré samedi depuis sa ville natale de Clamecy (Nièvre) sa candidature à l'élection présidentielle, proposant aux Français une "remontada" industrielle, démocratie et écologique entre 2022 et 2027.

L'ancien ministre socialiste du Redressement productif Arnaud Montebourg a déclaré samedi depuis sa ville natale de Clamecy (Nièvre) sa candidature à l'élection présidentielle, proposant aux Français une "remontada" industrielle, démocratie et écologique entre 2022 et 2027.

"C'est pour cette tâche difficile mais magnifique, audacieuse mais nécessaire et pour cette tâche seulement que j'ai décidé de présenter aujourd'hui aux Français ma candidature à la présidence de la République", a clamé l'entrepreneur de 58 ans devant plusieurs centaines de partisans réunis dans la mairie de Clamecy.

Sa candidature vient s'ajouter à de nombreuses autres à gauche, de l'Insoumis Jean-Luc Mélenchon à celle, probable, de la socialiste Anne Hidalgo en passant par le candidat issu de la primaire écologiste.

Malgré l'absence d'appui d'un parti, Arnaud Montebourg a confié "éprouver de la légitimité à porter au pouvoir" les "idées, combats et projets (qu'il dit avoir) portés dans le passé" et aujourd'hui devenus selon lui "le centre de gravité des convictions des Français", comme la lutte contre la mondialisation néolibérale, ou la réindustralisation et la VIe République.

Le candidat malheureux aux primaires socialistes de 2012 et 2017 a expliqué le slogan qu'il donnait à sa campagne, la "remontada de la France" - soit le mot espagnol pour désigner la remontée. Il a décliné cette remontée "en cinq ans, de 2022 à 2027", en plusieurs axes: reconstruction industrielle, remontée des salaires, VIe République, "France sans pétrole" en 20 ans, "sévérité républicaine" ou encore "retour à la terre".

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles