Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    53 723,23
    +955,85 (+1,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 227,31
    +28,74 (+2,40 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2990
    +0,0075 (+0,58 %)
     

Arnaque : ce propriétaire se retrouve avec une maison en travaux... depuis 2018 !

Kévin Comte

Dans la commune de Cour-Maugis-sur-Huisne dans le département de l’Orne, Mario Barboza s’apprête à passer son cinquième hiver dans des conditions difficiles. Nos confrères de l’hebdomadaire Le Perche racontent l’histoire de cet homme, victime d’un entrepreneur sans scrupules l’ayant entraîné dans une arnaque immobilière.

En 2017, Mario Barboza, salarié de l’équipementier automobile Valéo, choisit d’investir dans une longère du centre du village. Conscient des travaux sont nécessaires avant de pouvoir vivre dans ce bien, il négocie auprès de sa banque un prêt portant sur l’achat et la rénovation de la maison.

« Lorsque cette entreprise s’est présentée, c'était le plus emballé par le projet », explique-t-il à nos confrères au moment de raconter sa rencontre avec l’entrepreneur qu’il choisira pour réaliser les travaux. Dès le début des travaux, Mario constate des retards et des méthodes de travail douteuses : commande d’une chaudière qui n’arrivera jamais, réalisation d’une toiture neuve sur une charpente ancienne et fragile, etc.

Après avoir versé 56 000 euros sur une valeur totale des travaux estimée à 90 000 euros, Mario a décidé de prendre des mesures légales. Cependant, les démarches judiciaires se sont révélées être un parcours du combattant. Les injonctions pour obliger l'entrepreneur à finir les travaux n'ont pas abouti, et le procureur a refusé de poursuivre l'affaire au pénal.

PUBLICITÉ

Mario exprime sa frustration : « J’ai l’impression de ne pas être écouté. » Il tente actuellement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Airbnb : puis-je m’opposer à une mise en location dans ma copropriété ?
Taxe foncière : vous pouvez être exonéré grâce à vos travaux de rénovation énergétique
Crise immobilière : les locataires restent de plus en plus longtemps dans leur logement
Atteinte d'un cancer, elle doit camper dans son propre jardin car son ancien locataire refuse de quitter sa maison
Loc'Avantages : faut-il se laisser séduire en tant qu'investisseur ?