La bourse ferme dans 4 h 36 min
  • CAC 40

    6 706,24
    +37,27 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 958,40
    +23,96 (+0,61 %)
     
  • Dow Jones

    33 852,53
    +3,07 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0361
    +0,0026 (+0,25 %)
     
  • Gold future

    1 774,60
    +10,90 (+0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    16 303,68
    +253,81 (+1,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    400,61
    +11,89 (+3,06 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,84
    +1,64 (+2,10 %)
     
  • DAX

    14 414,36
    +58,91 (+0,41 %)
     
  • FTSE 100

    7 559,93
    +47,93 (+0,64 %)
     
  • Nasdaq

    10 983,78
    -65,72 (-0,59 %)
     
  • S&P 500

    3 957,63
    -6,31 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    27 968,99
    -58,85 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    18 597,23
    +392,55 (+2,16 %)
     
  • GBP/USD

    1,2006
    +0,0056 (+0,47 %)
     

Arnaque : ils se faisaient rembourser leurs commandes Carrefour et Cdiscount, un frère et une sœur condamnés

Deux Compiégnois ont mis à profit la faible vigilance de l’enseigne pour se faire rembourser 7 articles sur 10, sur près d’une centaine de commandes effectuées durant la crise sanitaire. (Getty Images)

De décembre 2020 à septembre 2021, un frère et une sœur se sont fait rembourser plus de 60 commandes passées sur les sites Cdiscount et Carrefour. Accusée d’avoir changé d’identité pour arnaquer les sites, la fratrie a été condamnée par le tribunal de Compiègne dans l'Oise.

Pendant plus de huit mois, Antoine S., 42 ans et sa sœur Marie, 26 ans, ont passé près de 91 commandes sur les sites Carrefour et Cdiscount, raconte le Courrier Picard. “Sept articles sur dix ne convenaient pas ou étaient manquants”, s’est étonné le Président du tribunal de Compiègne, estimant que le ratio était anormalement élevé.

À la barre, le quadragénaire s’est justifié devant le magistrat en disant notamment que Carrefour n’avait pas vérifié les marchandises, qu’il était dans son droit et que son “objectif n’était pas de s’enrichir”. La procureure observe, perplexe, que "les réclamations visaient toujours les articles les plus chers, les cartouches imprimantes ou le champagne, pas la mozza écrasée au fond du sac".

Fausses identités

Sa sœur Marie a adopté le même mode opératoire. Au final, sur 1 475 euros d’achats chez Cdiscount, elle n’a déboursé que 125 euros. Des commandes ont aussi été faites au nom de la mère du duo. Si à chaque commande, ils changeaient d’identité, c’était pour bénéficier, ont-ils avancé, d’une remise de 10 euros pour un achat supérieur à 60 euros.

Des arguments qui ont peu convaincu la cour qui a déclaré coupable les deux individus en les condamnant à dédommager Carrefour et Cdiscount, à hauteur d’un peu plus de 2 300 euros pour lui, dans les six prochains mois, et de moins de 1000 euros pour elle, d’ici un an. En cas de non paiement, les pénalités pourraient s’élever à 7 000 euros.

VIDÉO - 5 choses à savoir sur Carrefour