La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 229,03
    -87,29 (-0,29 %)
     
  • Nasdaq

    11 100,73
    -75,67 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 120,53
    +128,32 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    0,9879
    -0,0107 (-1,07 %)
     
  • HANG SENG

    18 087,97
    +1 008,46 (+5,90 %)
     
  • BTC-EUR

    20 443,24
    +49,64 (+0,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    457,62
    -0,79 (-0,17 %)
     
  • S&P 500

    3 775,19
    -15,74 (-0,42 %)
     

Arnaque : l’escroc "louait" de faux abonnements de l’OM

Arnaque : l’escroc
Arnaque : l’escroc "louait" de faux abonnements de l’OM (Crédit : REUTERS/Jean-Paul Pelissier)

L’escroc a été condamné à huit mois de prison avec sursis pour avoir vendu de faux abonnements de l’OM.

Pourquoi être honnête quand on peut profiter de la passion de certaines personnes pour le football ? C'est sans doute ce que s'est dit cet homme de 46 ans qui a escroqué entre juin 2018 et septembre 2019 plusieurs supporters de l’Olympique de Marseille. Il vient d’être condamné par le tribunal correctionnel de Marseille à huit mois de prison avec sursis et à verser 29 890 euros au seul club français vainqueur de la Ligue des champions, relate La Provence.

Il utilisait l’identité des clients du magasin de vêtements

Pour arrondir ses fins de mois, l’employé d’un magasin de vêtements a acheté des abonnements à tour de bras pour la saison 2018-2019 et 2019-2020 pour ensuite revendre à chaque match ses billets entre 15 et 50 euros. Sur les deux saisons, le quadragénaire aurait acheté pas moins de 178 cartes d’abonnements sous autant d’identités différentes. "Pour la saison 2018/2019, ce sont 117 abonnements qui avaient été souscrits par la SARL et l'association en utilisant, à leur insu, l'identité de personnes ayant laissé leurs coordonnées dans le magasin de vêtements", explique France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Lors du procès, Me Thomas Callen, l'avocat de l'OM, a dénoncé "une escroquerie à l'échelle industrielle" et estimé que le prévenu avait fait plus de 260 000 euros de bénéfices sur plusieurs saisons. Le tribunal a condamné l’aigrefin à verser 19 890 euros à l'OM en réparation du manque à gagner pour le club et 10 000 euros pour le préjudice moral subi.

Si cette pratique est heureusement rare, de nombreux grands clubs européens, dont le PSG, déplorent le business des abonnés fantômes. Certains "supporters" profitent de la très forte demande pour certains grands matchs de Ligue des champions pour vendre leur ticket à prix d’or pour gagner de l’argent.

VIDÉO - Attention à l'arnaque aux 5 euros dans les stations-service