Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 789,11
    +41,69 (+0,11 %)
     
  • Nasdaq

    17 646,00
    +302,46 (+1,74 %)
     
  • Nikkei 225

    38 876,71
    -258,08 (-0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0847
    +0,0103 (+0,95 %)
     
  • HANG SENG

    17 937,84
    -238,50 (-1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 180,07
    +2 922,31 (+4,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 435,38
    +40,34 (+2,89 %)
     
  • S&P 500

    5 433,37
    +58,05 (+1,08 %)
     

Arnaque au passe Navigo : ils le proposaient à 18,80 euros par mois au lieu de 75,20 euros

Nicolas Sandanassamy/Capital

C’était, évidemment, trop beau pour être vrai. Le passe Navigo à -75% était bel et bien une escroquerie en bande organisée, comme révélé par nos confrères du Parisien. Mercredi 20 mars, à la cour d’appel de Paris, deux Egyptiens ont comparu pour cette arnaque, qui a coûté au moins vingt-neuf millions d’euros à la collectivité. Ils ont écopé, en première instance, de trente mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Même peine requise par l’avocate générale en appel.

L’enquête remonte à février 2022, moment où ces «bons plans» arrivent sur les réseaux sociaux. Les policiers du département de lutte contre la criminalité organisée remarquent cette opération : donner 150 euros en liquide à quelqu’un, pour que celui-ci vous obtienne un passe Navigo à seulement 18,8 euros, contre 75,2 euros à l'époque (86,4 euros aujourd’hui). Une telle réduction n’est pas illégale, et existe bel et bien ; mais les malfaiteurs ont trouvé une brèche dans le système.

En effet, ce prix correspond à une «réduction solidarité». Mais cette réduction est soumise à conditions, puisqu’elle est réservée aux chômeurs, aux allocataires du RSA ou aux bénéficiaires de la complémentaire santé solidaire. Il est donc nécessaire de présenter des justificatifs pour en bénéficier. Et c’est bien cela qu’un Egyptien va proposer de fournir : des faux justificatifs. Mais après interpellation, et une fois en prison, il continue son activité.

Via, justement, deux complices, ceux qui comparaissaient mercredi 20 mars. Qui prétendaient (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Attention, votre salaire du mois de mars pourrait être versé avec du retard
Arnaque aux colis perdus : les solutions pour ne plus vous faire avoir
Impôt : voici la date de début de la déclaration de revenus 2024
SCPI : les conséquences pour les épargnants après les nouvelles baisses de prix de part
Les Français renouent avec le paiement en espèces : est-ce une bonne nouvelle ?