Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 954,25
    -106,82 (-0,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Arnaque : attention, le piège du «vishing» fait des ravages

Andrea Piacquadio/Pexels

Le «vishing» fait des ravages. Cette redoutable technique utilisée par les escrocs, également appelée «l'arnaque au faux conseiller bancaire», consiste à communiquer par téléphone avec des personnes dans le but de leur soutirer de l’argent. Ce type d’escroquerie est particulièrement en vogue et a fait plusieurs victimes dans le Nord. Les gendarmes d’Hallennes-lez-Haubourdin appellent donc à la plus grande vigilance, rapporte Actu.fr, lundi 5 février.

Méfiez-vous si vous recevez un appel d’une personne prétendant travailler pour le service anti-fraude de votre banque. Bien rodé à cette pratique, l’escroc sait se montrer persuasif et sa technique est bien ficelée. Il semble en effet disposer d’informations sur vous et vos comptes. «Les informations utilisées par l’escroc pour cibler la victime et crédibiliser son escroquerie ont pu être obtenues par hameçonnage (phishing), piratage de compte, virus voleur de mots de passe sur un des appareils de la victime (ordinateur, téléphone…), etc.», explique le site cyber-malveillance.gouv.fr

Pour vous faire tomber dans le panneau, votre interlocuteur vous alertera sur des opérations suspectes détectées sur votre compte, mais qui ont été bloquées. Il aura cependant besoin de vérifier un certain nombre d’informations pour agir, comme vos identifiants. «Il faut se souvenir qu’il ne faut en aucun cas fournir ses numéros de comptes bancaires et encore moins ses identifiants», insistent les gendarmes auprès de nos confrères.

La Banque de France (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les Français misent sur le Livret A pour préparer leur retraite… et c’est une grave erreur
SCPI : attention au blocage des parts lors d’une demande de rachat
SCPI : «La baisse des prix est actée, 2024 sera l'année pour acheter en France»
Sauvegarde du patrimoine religieux : la réduction d’impôt dopée à 75% jusqu’en 2025
Education financière des enfants : comment apprendre à vos «ados» à gérer leur argent