Publicité
Marchés français ouverture 2 h 32 min
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    37 984,95
    -829,61 (-2,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,0708
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    17 978,30
    +36,52 (+0,20 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 926,31
    +254,84 (+0,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 403,92
    -13,95 (-0,98 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     

Qu’est-ce que l’arnaque aux abonnements cachés et comment s’en prémunir ?

Qu’est-ce que l’arnaque aux abonnements cachés et comment s’en prémunir ? (Crédit : Getty Images) (Getty Images)

Attention à l’arnaque aux abonnements cachés qui fait un retour en force en ce début d’année. Voici quelques conseils pour éviter les pièges.

Un smartphone dernière génération pour 1 euro symbolique ? Une machine à café proposée à un prix dérisoire ? Des produits cosmétiques affichés à un tarif défiant toute concurrence ? Sur son compte Twitter, la plateforme "Signal-Arnaques" met en garde contre la recrudescence des arnaques aux abonnements cachés qui ciblent les amateurs de "bonnes affaires" sur internet. Cette arnaque moins répandue que le phishing n’en reste pas moins dangereuse et particulièrement vicieuse.

La technique des escrocs est bien rodée

La méthode est bien ficelée. Derrière leur écran, les hackers ont pour but de déclencher un achat sur un produit au montant dérisoire (souvent moins de 3 euros) qui active automatiquement un abonnement mensuel de plusieurs dizaines d’euros. Certaines victimes passent souvent plusieurs mois sans se rendre compte des prélèvements débités sur leur compte bancaire. Désormais, les aigrefins n’utilisent plus les publicités trompeuses pour duper leurs victimes mais des services ou produits beaucoup plus communs (sites de conversion de fichiers, modèles de documents officiels…). Parfois, vous devez simplement vous inscrire à un site pour profiter d’une offre alléchante et cette action déclenche un prélèvement automatique mensuel variable selon le site.

PUBLICITÉ

Les sites frauduleux présentent tous deux points commun : un très bon référencement sur les moteurs de recherche pour apparaître dans les premiers et un prix d’appel très agressif. Pressés, les internautes ne s’attardent pas sur les petites lignes écrites en tout petit en bas de la page et se font avoir.

Adopter les bons réflexes

Les personnes victimes de ce type d’arnaque peuvent demander à leur banque l’arrêt du prélèvement, par courrier ou en ligne, et le remboursement des prélèvements déjà effectués. "En demandant un remboursement à votre banque au titre d'un détournement de vos moyens de paiement, vous augmentez les chances de blocage des paiements faits à ces sites", conseille Signal-Arnaques.

Pour éviter de tomber dans le panneau, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes préconise plusieurs bons gestes à adopter. D'abord, et c’est sans doute le plus important, il faut toujours se méfier des offres trop alléchantes. Un smartphone dernier cri ou un drone à moins de 2 euros doit immédiatement vous mettre la puce à l’oreille. Vérifiez bien que les informations (nom ou raison sociale, adresse de siège social ainsi qu’adresse de courrier électronique, coordonnées téléphonique) figurent sur la page internet. Assurez-vous enfin d’être averti des conséquences de votre engagement au moment de l’achat et de pouvoir exercer votre droit de rétractation (14 jours minimum). Si ces conditions ne sont pas respectées, fuyez !

VIDÉO - Monsieur Cuisine Smart : Lidl et l'UFC-Que Choisir cibles d’une nouvelle arnaque