Publicité
La bourse ferme dans 5 h 26 min
  • CAC 40

    7 539,92
    -46,63 (-0,61 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 851,67
    -18,45 (-0,38 %)
     
  • Dow Jones

    40 665,02
    -533,08 (-1,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,0881
    -0,0019 (-0,17 %)
     
  • Gold future

    2 417,40
    -39,00 (-1,59 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 654,84
    -925,48 (-1,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 321,95
    -8,95 (-0,67 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,65
    -0,17 (-0,21 %)
     
  • DAX

    18 225,96
    -128,80 (-0,70 %)
     
  • FTSE 100

    8 163,83
    -41,06 (-0,50 %)
     
  • Nasdaq

    17 871,22
    -125,68 (-0,70 %)
     
  • S&P 500

    5 544,59
    -43,68 (-0,78 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2904
    -0,0043 (-0,33 %)
     

Arnaque à la carte bancaire : un retraité perd 70 000 euros

Prostock-studio/Adobe Stock

La magouille était bien rodée et a permis à ses auteurs d’abuser de la confiance d’une quinzaine de personnes vulnérables dans toute la France. Grâce à de faux SMS, des escrocs sont parvenus à dérober 125 000 euros en récupérant les cartes bancaires de leurs victimes, rapporte le journal La Voix du Nord. Un retraité a perdu jusqu’à 70 000 euros. Pour parvenir à leurs fins, les malfaiteurs utilisaient la technique redoutable du «smishing» (ou hameçonnage par SMS), c’est-à-dire qu’ils envoyaient un SMS contenant un lien afin d’inciter les personnes ciblées à communiquer leurs données personnelles ou bancaires.

Et pour convaincre leurs victimes de cliquer sur le lien frauduleux, ils les alertaient d’une anomalie sur leur compte bancaire. Après avoir répondu à un message de ce type en mars 2024, un septuagénaire a ensuite été contacté par téléphone par une prétendue conseillère bancaire, racontent nos confrères. Cette dernière l’informe d’une transaction suspecte sur son compte. Le retraité constate effectivement le mouvement non approuvé et, en toute confiance, accepte de suivre les instructions de l’opératrice.

Un «coursier» s’est ainsi présenté à son domicile pour récupérer «les cartes bancaires faussement compromises» et les «remplacer». Et une fois en possession du moyen de paiement du septuagénaire, l’individu sans scrupules a réalisé des transactions frauduleuses pour un montant total de 70 000 euros.

Heureusement, l’enquête menée par la PJ de Lille et la Brigade de recherche (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Impôts : les gagnants et les perdants de la «révolution fiscale» du Nouveau Front populaire
Impôt : connaissez-vous la courbe de Laffer qui a fait «bugger» Marine Tondelier ?
LEP, Livret A : les législatives vont-elles avoir un impact sur leurs taux au 1er août ?
Divorce : que faire si votre conjoint n'a pas déclaré un de ses comptes bancaires ?
Fraude à la carte bancaire, quels sont vos recours ?