Marchés français ouverture 7 h 3 min

Les armes hypersoniques rendront-elles les porte-avions inutiles ?

“Un porte-avions c’est 100.000 tonnes de diplomatie”, aimait répéter le célèbre diplomate américain Henry Kissinger. En 2019, huit pays comptent au moins une de ces bases aériennes flottantes dans leur marine. Il s’agit de la France, les États-Unis, la Russie, la Thaïlande, le Royaume-Uni, l’Italie, l’Inde et la Chine. Avec son Charles-de-Gaulle, la France peut se targuer d’être le seul pays avec avec les États-Unis d’avoir un porte-avions à réacteurs nucléaires, ce qui lui permet de s’auto-alimenter en énergie électrique et de rester indéfiniment en mer. Les États-Unis réunissent à eux seuls 11 de ces navires de guerre. Ils sont eux aussi à propulsion nucléaire et sont les plus gros de leur catégorie avec une longueur de 333 mètres.

Depuis leur apogée lors de la Seconde Guerre mondiale, ces bâtiments très coûteux permettent toujours de jauger la puissance militaire d’un pays. Pourtant, de plus en plus d’experts estiment qu’avec les nouvelles armes hypersoniques et des sous-marins de plus en plus en silencieux, les porte-avions seraient déjà devenus obsolètes car trop vulnérables. Lors d’une audition retransmise par le site Defence News, le sénateur américain Angus King qui s’est penché sur le futur de l’US Navy, a estimé qu’un porte-avions était une cible facile pour des missiles atteignant une vitesse de 6.000 kilomètres par heure, soit plus de 5 fois la vitesse du son. Par exemple, un missile partant de Moscou pourrait atteindre Paris en 20 minutes ou Pékin en une heure.

>> À lire aussi - Des sous-marins russes naviguent-ils secrètement dans les eaux britanniques ?

Une perte humaine pire que la guerre en Irak

”Nous sommes en retard par rapport aux Russes dans le domaine des armes hypersoniques. Nos porte-avions sont sans défense et peuvent facilement être coulés par ce type d’arme”, a ajouté l’homme politique. Plus inquiétant encore : lors d’une simulation de combat naval en 2005, un sous-marin suédois avait su déjouer les défenses de la marine américaine en “coulant”

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les armes hypersoniques rendront-elles les porte-avions inutiles ?
Mission accomplie, le porte-avions Charles-de-Gaulle est rentré à Toulon
Les vignettes anti-pollution sont-elles vraiment efficaces ?
Les IA de recrutement sont-elles misogynes ?
Mais que fait la Russie avec ses armes et installations nucléaires ?