La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 229,51
    +75,31 (+0,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2274
    +0,0013 (+0,11 %)
     

Une armée de drones pour empêcher l'invasion de Taiwan par la Chine

En janvier 2021, Futura avait expliqué les craintes que peuvent avoir les militaires américains en cas d’attaque par un vaste essaim de drones tueurs autonomes sur leurs positions. Le général John Murray, chef de l'United States Army Futures Command, avait alors estimé que seule une IA puissante pourrait permettre d’anticiper ce genre d’attaque.

C’est sur ce même principe d’utilisation d’essaims de drones combinés en réseau que l’US Air Force planche depuis maintenant plusieurs années. Avec leur institution de conseil Rand Corporation, les militaires ont ainsi mené depuis deux ans des simulations de leur intégration dans des scénarios de défense de l’île de Taiwan contre une invasion chinoise. Il apparait que seuls ces essaims de drones autonomes fonctionnant en réseau et partageant leurs données pourraient changer la donne en cas d’invasion.

Un essaim de 1.000 drones au-dessus du détroit de Taiwan ne pourrait pas être différencié d’un F-35 au radar. Croyant viser des avions, des systèmes d’arme sol-air ne parviendraient pas à éliminer cette masse de drones. Dans une simulation, cet essaim pourrait servir à camoufler, l’arrivée des véritables avions de chasse. Cela permettrait également de faire tirer un maximum de missiles sol-air pour épuiser les munitions de l’ennemi et faire passer les avions de chasse, sans craindre leur destruction.

La vidéo ci-dessus, décrit plusieurs concepts d'essaims de drones. Ils pourraient identifier et détruire des cibles ou guider des attaques. © Darpa

La guerre des drones

Dans un autre scénario, les drones pourraient être dotés de brouilleurs pour réduire à néant l’efficacité des missiles sol-air. Avec leur partage de données, les drones auraient également la capacité de servir à marquer les cibles à atteindre avant de faire tirer les avions de combat, sans jamais les rapprocher de la cible et ainsi les protéger. Selon les experts de Rand, en combinant le fonctionnement en réseau avec le deep learning et une puissante IA, les essaims...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles