Marchés français ouverture 1 h 39 min
  • Dow Jones

    32 223,42
    +26,76 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 662,79
    -142,21 (-1,20 %)
     
  • Nikkei 225

    26 645,07
    +98,02 (+0,37 %)
     
  • EUR/USD

    1,0448
    +0,0010 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    20 473,46
    +523,25 (+2,62 %)
     
  • BTC-EUR

    29 001,06
    -303,88 (-1,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    680,34
    +437,66 (+180,35 %)
     
  • S&P 500

    4 008,01
    -15,88 (-0,39 %)
     

ARKEMA : RÉSULTATS DU 1ER TRIMESTRE 2022

COLOMBES, France, May 05, 2022--(BUSINESS WIRE)--Regulatory News:

Arkema (Paris:AKE) a réalisé une excellente performance financière au premier trimestre, malgré la forte inflation des matières premières et de l’énergie et une certaine disparité de croissance entre les régions et les marchés. Ces résultats ont été portés par l’accélération du Groupe dans les matériaux de haute performance, sa capacité à intégrer les hausses de coûts dans ses prix de vente et son agilité dans un environnement mondial complexe.

  • Chiffre d’affaires du Groupe de 2,9 Mds€, en hausse de 30 % par rapport à l’an dernier à périmètre et change constants :

    • Volumes en légère baisse par rapport au point élevé de l’an dernier, impactés principalement par des perturbations logistiques et des pénuries de matières premières

    • Amélioration continue du mix produits, reflétant l’accélération de la demande pour des solutions de haute performance

    • Adaptation des prix de vente compensant l’inflation très significative des matières premières, de l’énergie et du transport

    • Matériaux de Spécialités représentant 90 % du chiffre d’affaires du Groupe (82 % au 1T’21)

  • EBITDA de 619 M€, en hausse de 72,9 % par rapport au 1T’21, et marge d’EBITDA en forte progression à 21,4 % :

    • EBITDA des Matériaux de Spécialités en croissance de 82 % à 556 M€ (306 M€ au 1T’21), bénéficiant de volumes solides, de la politique de prix de vente face au contexte fortement inflationniste, et du développement d’applications à forte valeur ajoutée sur les grandes tendances durables (batteries, 3D, allègement, matériaux bio-sourcés, peintures plus écologiques…)

    • EBITDA des Intermédiaires en progression de 25 % soutenu par l’amélioration des Gaz Fluorés et les meilleures conditions dans l’amont acrylique en Asie

  • Résultat net courant multiplié par 2,4 à 376 M€, soit 4,96 euros par action (2,08 euros au 1T’21)

  • Flux de trésorerie courant de 26 M€ (53 M€ au 1T’21) intégrant la hausse saisonnière du besoin en fonds de roulement, ainsi que les prix de vente et de matières premières plus élevés

  • Dette nette bien maîtrisée à 2 703 M€, dont 700 M€ d’obligations hybrides, incluant l’acquisition des adhésifs de performance d’Ashland finalisée le 28 février 2022, et représentant 1,4x l’EBITDA des douze derniers mois

Compte tenu de cet excellent début d’année, tout en restant attentif à l’évolution de l’environnement macroéconomique, Arkema vise désormais en 2022 à périmètre constant, un EBITDA pour ses Matériaux de Spécialités et pour le Groupe en légère hausse par rapport au niveau record de 2021.

À l’issue du Conseil d’administration d’Arkema du 4 mai 2022 qui a examiné l’information financière consolidée du Groupe du premier trimestre 2022, Thierry Le Hénaff, Président-directeur général, a déclaré :

« La très belle performance du premier trimestre reflète la force de notre innovation au service du développement durable et le positionnement très solide d’Arkema pour répondre à l’accélération de la demande en solutions de pointe dans des marchés à forte valeur ajoutée. Dans un contexte opérationnel toujours particulièrement exigeant, notre présence géographique équilibrée, nos technologies, notre proximité client et l’engagement des équipes d’Arkema sont des atouts de premier plan. Malgré les incertitudes qui pèsent aujourd’hui sur la croissance mondiale, les très bons résultats de ce premier trimestre nous rendent confiants pour dépasser en 2022 le niveau de résultats record de l’an passé et motivent particulièrement les équipes pour poursuivre la mise en place de notre stratégie centrée sur les Matériaux de Spécialités.

Nous sommes également heureux de l’arrivée au 1er mars dernier des équipes des adhésifs d’Ashland, activité de premier plan qui confirme déjà tout son potentiel. Nous nous réjouissons enfin de démarrer très prochainement, dans les délais et coûts impartis, nos deux nouvelles usines à Singapour et aux États-Unis, pleinement ancrées dans la thématique de la décarbonation. »

CHIFFRES-CLÉS DU 1ER TRIMESTRE 2022

en millions d'euros

1T 2022

1T 2021 (1

)

Variation

Chiffre d'affaires

2 887

2 226

+29.7%

EBITDA

619

358

+72.9%

Matériaux de Spécialités

556

306

+81.7%

Intermédiaires

94

75

+25.3%

Corporate

-31

-23

Marge d'EBITDA

21.4

%

16.1

%

Matériaux de Spécialités

21.3

%

16.3

%

Intermédiaires

34.7

%

21.7

%

Résultat d'exploitation courant (REBIT)

488

223

+118.8%

Marge de REBIT

16.9

%

10.0

%

Résultat net courant

376

159

+136.5%

Résultat net courant par action (en €)

4.96

2.08

+138.5%

Flux de trésorerie courant

26

53

-50.9

%

Flux de trésorerie libre

-23

-16

Dette nette y compris obligations hybrides

2,703

2,002

1 177 M€ au 31 décembre 2021

ACTIVITÉ SUR LE 1ER TRIMESTRE 2022

Le chiffre d’affaires progresse de 29,7 % par rapport au 1T 2021 pour s’établir à 2 887 millions d’euros. Face à une base de comparaison élevée, les volumes sont en légère baisse de 2,2 %, impactés par des perturbations logistiques en Europe et aux États-Unis et la pénurie de certaines matières premières, en particulier dans le segment Adhésifs. Si la demande sous-jacente reste correctement orientée dans la plupart des marchés finaux et régions du Groupe, un ralentissement a néanmoins été observé en Chine en fin de trimestre en raison des confinements liés au Covid, ainsi que dans la construction en Europe. L’effet prix de + 31,5 % reflète notamment la capacité d’Arkema à répercuter dans les prix de vente de ses Matériaux de Spécialités la très forte inflation des matières premières, de l’énergie et du transport, ainsi que les meilleures conditions dans l’amont acrylique. L’effet périmètre est négatif (- 4,9 %), la cession du PMMA n’étant que partiellement compensée par l’intégration des acquisitions dans les Matériaux de Spécialités. L’effet change de + 5,3 % résulte essentiellement de l’appréciation du dollar US par rapport à l’euro.

Au premier trimestre 2022, le chiffre d’affaires des Matériaux de Spécialités représente 90 % du chiffre d’affaires du Groupe (82 % au 1T’21), confirmant le bénéfice de la stratégie menée par le Groupe.

L’EBITDA du Groupe, en forte progression de + 72,9 % à 619 millions d’euros, est tiré notamment par l’amélioration du mix produits liée à la demande élevée pour des solutions à fort contenu technologique dans les batteries, les biens de consommation, l’électronique ou encore l’impression 3D, la capacité du Groupe à répercuter la très forte inflation de ses coûts, ainsi que par des conditions de marché favorables dans l’amont acrylique. L’EBITDA des Matériaux de Spécialités est en hausse de 81,7 % à 556 millions d’euros, soutenu par la belle performance de tous ses segments d’activités. L’EBITDA des Intermédiaires progresse de 25,3 % pour s’établir à 94 millions d’euros. Dans ce contexte exigeant et complexe mais néanmoins porteur, la marge d’EBITDA du Groupe est en hausse de 530 bps à 21,4 %.

Le résultat d’exploitation courant (REBIT) a plus que doublé par rapport à l’an dernier pour s’établir à 488 millions d’euros. Il intègre des amortissements et dépréciations courants de 131 millions d’euros, en baisse de 4 millions d’euros par rapport au 1er trimestre 2021, traduisant principalement l’effet périmètre lié à la cession du PMMA en mai 2021. La marge de REBIT atteint 16,9 % (10,0 % au 1T’21).

Le résultat net courant est en forte hausse à 376 millions d’euros (159 millions d’euros au 1T’21), soit 4,96 euros par action. Hors éléments exceptionnels, le taux d’imposition s’établit à 21 % du résultat d’exploitation courant.

FLUX DE TRÉSORERIE ET ENDETTEMENT NET AU 31 MARS 2022

Le flux de trésorerie courant s’élève à 26 millions d’euros, en légère baisse par rapport au premier trimestre 2021 (53 millions d’euros). Si la performance opérationnelle du Groupe est en hausse significative par rapport à l’an dernier, l’augmentation du besoin en fonds de roulement est également plus prononcée, reflétant l’inflation inédite du coût des matières premières et de l’énergie, des prix de vente également plus élevés, ainsi que la saisonnalité traditionnelle des volumes du premier trimestre. À fin mars 2022, le besoin en fonds de roulement est de retour à un niveau plus normatif, représentant 14,0 % du chiffre d’affaires annualisé (12,7 % à fin mars 2021 et 16,5 % à fin mars 2020). Le flux de trésorerie courant inclut également des investissements courants de 72 millions d’euros, stables par rapport à l’an dernier.

Le flux de trésorerie libre s’établit à - 23 millions d’euros (- 16 millions d’euros au 1T’21), et intègre des investissements exceptionnels de 40 millions d’euros, en baisse de 13 millions d’euros par rapport à l’an dernier, les deux projets majeurs concernés entrant dans la phase finale de leur mise en œuvre.

Le flux de trésorerie net lié aux opérations de gestion de portefeuille s’élève à - 1 496 millions d’euros au premier trimestre 2022, reflétant principalement le paiement de l’acquisition des adhésifs de performance d’Ashland finalisée le 28 février 2022.

Par conséquent, la dette nette incluant les obligations hybrides est en hausse significative, et atteint 2 703 millions d’euros contre 1 177 millions d’euros à fin 2021. Le ratio dette nette (incluant hybrides) sur EBITDA des douze derniers mois reste néanmoins très en deçà du seuil de 2x, et s’établit à 1,4x. Pro forma, en intégrant l’EBITDA sur douze mois des adhésifs d’Ashland et excluant la contribution résiduelle du PMMA, ce ratio est de 1,3x.

ACTIVITÉ DES SEGMENTS SUR LE 1ER TRIMESTRE 2022

ADHÉSIFS (23 % DU CHIFFRE D’AFFAIRES DU GROUPE)

en millions d'euros

1T 2022

1T 2021

Variation

Chiffre d'affaires

670

555

+20.7%

EBITDA

90

86

+4.7%

Marge d'EBITDA

13.4

%

15.5

%

Résultat d'exploitation courant (REBIT)

73

71

+2.8%

Marge de REBIT

10.9

%

12.8

%

Le chiffre d’affaires du segment Adhésifs est en forte progression de 20,7 % par rapport au 1er trimestre 2021 et s’établit à 670 millions d’euros, tiré par un effet prix de + 15,8 % qui traduit la poursuite des actions du Groupe pour répercuter l’inflation significative des matières premières, de l’énergie et du transport. Dans un contexte de demande soutenue, les volumes diminuent cependant de 4,5 % en regard du point élevé de l’an dernier, impactés par le ralentissement observé récemment dans la construction et le bricolage en Europe, les difficultés logistiques, ainsi que les pénuries de certaines matières premières qui se résorbent néanmoins progressivement. Les volumes aux États-Unis se situent à un bon niveau. L’effet périmètre de + 6,3 % correspond à l’intégration des adhésifs de performance d’Ashland sur le mois de mars, ainsi que Poliplas et Edge Adhesives Texas sur le trimestre. L’effet change s’établit à + 3,1 %.

À 90 millions d’euros, l’EBITDA du segment progresse de 4,7 % par rapport au 1er trimestre 2021, et la marge d’EBITDA s’élève à 13,4 % (15,5 % au 1T’21), impactée essentiellement par l’effet mécanique dilutif des hausses de prix qui couvrent l’ensemble des coûts des matières premières. Cette performance reflète le bénéfice des actions de hausse des prix, l’amélioration du mix produits vers des solutions adhésives de haute performance dans des applications à forte valeur ajoutée, ainsi que dans une moindre mesure l’intégration des acquisitions, en particulier les adhésifs de performance d’Ashland sur le mois de mars.

MATÉRIAUX AVANCÉS (37 % DU CHIFFRE D’AFFAIRES DU GROUPE)

en millions d'euros

1T 2022

1T 2021 (1)

Variation

Chiffre d'affaires

1,075

752

+43.0%

EBITDA

274

142

+93.0%

Marge d'EBITDA

25.5%

18.9%

Résultat d'exploitation courant (REBIT)

207

75

+176.0%

Marge de REBIT

19.3%

10.0%

En hausse de 43,0 % par rapport au 1er trimestre 2021, le chiffre d’affaires du segment Matériaux Avancés s’élève à 1 075 millions d’euros. Dans un environnement de demande restant favorable dans la majorité des marchés industriels à l’exception de l’automobile toujours en retrait, les volumes sont en légère baisse de 2,0 % par rapport à l’an dernier, impactés principalement par des perturbations logistiques. Fortement positif dans les deux Business Lines du segment, l’effet prix de + 39,4 % reflète les initiatives de hausses de prix de vente dans le contexte d’inflation toujours marquée des matières premières, de l’énergie et des coûts de transport, ainsi que l’amélioration nette du mix produits vers des solutions de haute performance répondant aux grandes tendances mondiales. En particulier, la dynamique est toujours soutenue dans les batteries, l’allègement, le sport, les matériaux bio-sourcés et l’électronique. L’effet périmètre de - 0,5 % correspond à la cession en décembre 2021 de l’activité époxydes en partie compensée par l’intégration d’Agiplast, et l’effet change s’établit à + 6,1 %.

L’EBITDA du segment s’établit au niveau record de 274 millions d’euros, en hausse de 93,0 % par rapport à l’an dernier, reflétant notamment le positionnement du segment sur des solutions à plus forte valeur ajoutée. La marge d’EBITDA progresse significativement de 660 bps à 25,5 %, traduisant la grande qualité du portefeuille d’innovation du Groupe.

COATING SOLUTIONS (30 % DU CHIFFRE D’AFFAIRES DU GROUPE)

en millions d'euros

1T 2022

1T 2021

Variation

Chiffre d'affaires

862

567

+52.0%

EBITDA

192

78

+146.2%

Marge d'EBITDA

22.3

%

13.8

%

Résultat d'exploitation courant (REBIT)

161

49

+228.6%

Marge de REBIT

18.7

%

8.6

%

À 862 millions d’euros, le chiffre d’affaires du segment Coating Solutions est en croissance de 52 % par rapport à l’an dernier. À + 41,8 %, l’effet prix est soutenu dans toutes les activités du segment. Dans un environnement de forte inflation des matières premières, de l’énergie et du transport, il reflète tant les initiatives d’augmentations de prix engagées par le Groupe pour en compenser l’impact, que les conditions plus favorables dans l’amont acrylique. Les volumes sont en hausse de 4,2 %, bénéficiant d’une demande qui reste bien orientée et d’une base de comparaison relativement favorable en raison du ralentissement lié à la tempête Uri aux États-Unis l’an dernier, mais restent impactés par les difficultés logistiques rencontrées pour expédier ou recevoir les produits. L’effet change contribue à hauteur de + 6,0 % au chiffre d’affaires du segment.

Dans ce contexte, le segment Coating Solutions réalise une excellente performance financière, avec un EBITDA de 192 millions d’euros versus 78 millions d’euros l’an dernier, qui avait été impacté par les conséquences de la tempête Uri aux États-Unis. Tant l’amont acrylique que les activités aval progressent sensiblement. La marge d’EBITDA atteint 22,3 %, bénéficiant de l’amélioration du mix produits vers des solutions à plus forte valeur ajoutée répondant notamment aux enjeux du confort et de la performance de l’habitat ou des nouvelles énergies, ainsi qu’aux besoins dans l’électronique ou l’impression 3D.

INTERMÉDIAIRES (10 % DU CHIFFRE D’AFFAIRES DU GROUPE)

en millions d'euros

1T 2022

1T 2021 (1

)

Variation

Chiffre d'affaires

271

346

-21.7

%

EBITDA

94

75

+25.3%

Marge d'EBITDA

34.7

%

21.7

%

Résultat d'exploitation courant (REBIT)

79

53

+49.1%

Marge de REBIT

29.2

%

15.3

%

Le chiffre d’affaires du segment Intermédiaires s’élève à 271 millions d’euros, en recul de 21,7 % par rapport au premier trimestre 2021, reflétant notamment un effet périmètre négatif de - 40,2 % lié à la cession de l’activité PMMA en mai 2021. Bénéficiant de conditions de marché toujours favorables dans les acryliques en Asie et d’une dynamique positive dans les Gaz Fluorés aux États-Unis, l’effet prix s’élève à + 23,1 %. Les volumes sont en baisse de 10,4 %, l’activité acryliques ayant été impactée en fin de trimestre par les mesures strictes de confinement en Chine et les Gaz Fluorés par l’effet mécanique des quotas aux États-Unis. L’effet change s’établit à + 5,8 %.

À 94 millions d’euros, l’EBITDA est en croissance de 25,3 % par rapport à l’an dernier, malgré un effet périmètre négatif de l’ordre de - 30 millions d’euros. En forte progression, la marge d’EBITDA s’établit à 34,7 % (21,7 % au 1T’21), traduisant le redressement des marges dans les Gaz Fluorés par rapport au niveau dégradé des années précédentes, et les conditions plus favorables de l’amont acrylique en Asie.

FAITS MARQUANTS DU 1ER TRIMESTRE 2022

Arkema a finalisé le 28 février 2022 l’acquisition de l’activité Performance Adhesives d’Ashland. Cette opération, réalisée sur la base d’une valeur d’entreprise de 1 650 millions de dollars US, soit 8,7x l’EBITDA prévu en 2026 après prise en compte de la croissance et des synergies évaluées à 12,5 % du chiffre d’affaires, constitue une étape majeure dans le renforcement du segment Adhésifs d’Arkema.

Le Groupe a également élargi son offre d’adhésifs de haute précision avec l’acquisition, finalisée le 1er avril 2022, de la société Shanghai Zhiguan Polymer Materials (PMP) en Chine, spécialisée dans les adhésifs thermofusibles pour le marché de l’électronique grand public.

Dans les Matériaux Avancés, Arkema a annoncé le 26 janvier 2022 viser désormais une augmentation de 50 % de ses capacités de production de polymères fluorés sur son site de Changshu en Chine pour accompagner la forte demande dans les batteries lithium-ion et dans d’autres marchés importants, avec un démarrage prévu fin 2022.

Toujours dans les Matériaux Avancés, Arkema a annoncé le 17 janvier 2022 un projet d’augmentation de 25 % de ses capacités mondiales de production d’élastomères Pebax®, en investissant sur le site de Serquigny en France, pour accompagner la forte croissance de ses clients en particulier dans les marchés du sport et des biens de consommation.

Par ailleurs, suite à la finalisation le 24 novembre 2021 du programme de rachats d’actions de 300 millions d’euros, le Conseil d’administration du 24 janvier 2022 a décidé de procéder à la réduction de 3,19 % du capital social d’Arkema, par annulation de 2 450 435 actions auto-détenues acquises pour un montant de 270 millions d’euros. À la suite de cette opération, le capital social d’Arkema s’élève à 742 860 410 euros divisés en 74 286 041 actions d’un nominal de 10 euros.

Enfin, début janvier, le Groupe et les autres membres fondateurs du projet « Pragati » pour une culture durable du ricin, ont publié les résultats de la cinquième année de leur programme, qui a vu une augmentation de 50 % de graines de ricin certifiées (36 000 tonnes) et plus de 5 800 cultivateurs formés au terme de cette cinquième année.

PERSPECTIVES 2022

Les conditions de marchés restent orientées positivement en ce début de deuxième trimestre, avec néanmoins des disparités selon les régions et les marchés finaux et un manque de visibilité accru de l’environnement. La situation sanitaire en Chine, la guerre en Ukraine, l’inflation élevée des matières premières et de l’énergie, et les ruptures logistiques sont autant de facteurs qui pourraient peser sur la demande future.

Dans ce contexte exigeant, le Groupe s’attachera à gérer au mieux les chaînes d’approvisionnement et à continuer à ajuster de manière dynamique ses prix de vente. Arkema poursuivra par ailleurs son innovation de premier plan pour développer en partenariat avec ses clients ses Matériaux de Spécialités et ses solutions de haute performance au service du développement durable.

Tout en étant attentif à l’évolution de l’environnement macroéconomique, le Groupe vise au deuxième trimestre 2022 un EBITDA en hausse sensible par rapport à l’an dernier, porté en particulier par les croissances organiques élevées des Matériaux Avancés et des Coating Solutions. Le segment Adhésifs, encore impacté par certaines pénuries de matières premières, bénéficiera de l’intégration des adhésifs d’Ashland.

Par ailleurs, Arkema vise désormais en 2022 à périmètre constant, un EBITDA pour ses Matériaux de Spécialités et pour le Groupe en légère hausse par rapport au niveau record de 2021.

En ligne avec sa stratégie de devenir un pur acteur des Matériaux de Spécialités en 2024, Arkema poursuivra en 2022 sa politique d’acquisitions ciblées, ainsi que ses réflexions pour le segment Intermédiaires. Au-delà du démarrage des deux projets industriels majeurs que constituent les usines de polyamides bio-sourcés à Singapour et d’acide fluorhydrique aux États-Unis, prévus dans les prochains mois, Arkema continuera à accroître de manière sélective ses capacités industrielles pour accompagner sa croissance.

Le Groupe réitère enfin sa confiance dans sa capacité à atteindre les objectifs ambitieux qu’il s’est fixés pour 2024. Il poursuivra la réalisation de sa feuille de route stratégique, notamment en renforçant ses efforts d’innovation au service du développement durable. Arkema vise ainsi de développer 1,5 milliard d’euros de nouveaux revenus entre 2019 et 2030 autour de ses cinq grandes plateformes d’innovation, à savoir l’allègement et le design des matériaux, les solutions pour l’électronique, les énergies nouvelles, le confort et la performance de l’habitat et la gestion des ressources naturelles.

Les résultats du premier trimestre 2022 sont détaillés dans la présentation « First-quarter 2022 results and outlook » et dans le document « Factsheet », tous deux disponibles sur le site internet de la Société :
www.arkema.com/global/fr/investor-relations/

CALENDRIER FINANCIER

19 mai 2022 : Assemblée générale des actionnaires d’Arkema
29 juillet 2022 : Publication des résultats du 2ème trimestre 2022
10 novembre 2022 : Publication des résultats du 3ème trimestre 2022

AVERTISSEMENT

Les informations publiées dans ce communiqué peuvent comporter des éléments prévisionnels concernant la situation financière, les résultats d’opérations, les activités et la stratégie d’Arkema.

Dans le contexte actuel où l’épidémie de Covid-19 persiste à travers le monde, et où les conséquences de l’offensive russe en Ukraine et des sanctions économiques contre la Russie sur les équilibres géopolitiques et l’économie mondiale restent incertaines, les hypothèses retenues ainsi que les éléments prévisionnels peuvent s’avérer inexacts.

Ces prévisions sont fondées sur la vision actuelle et sur des hypothèses de la Direction d’Arkema qui peuvent s’avérer inexactes et sont dépendantes de facteurs de risques tels que l’évolution du coût des matières premières, la variation des taux de change, le rythme de réalisation des programmes de réduction de coûts, le développement de l’offensive russe en Ukraine, l’évolution de la situation liée au Covid-19, ou l’évolution des conditions économiques et financières générales. Arkema n’assume aucune responsabilité quant à la mise à jour des prévisions qui serait due à la découverte d’informations nouvelles ou à la survenance d’événements nouveaux ou autres. Des informations supplémentaires relatives aux facteurs pouvant avoir une influence significative sur les résultats financiers d’Arkema sont disponibles dans les documents déposés par Arkema auprès de l’Autorité des marchés financiers.

Les bilans, compte de résultat, tableau de flux de trésorerie, tableau de variation des capitaux propres et information sectorielle joints au présent communiqué de presse sont extraits de l’information financière consolidée au 31 mars 2022 examinée par le Conseil d'administration d'Arkema en date du 4 mai 2022. Les données trimestrielles ne sont pas auditées.

L’information par segment est présentée en conformité avec le système de reporting interne d’Arkema utilisé par la Direction.

Les principaux indicateurs alternatifs de performance utilisés par le Groupe sont détaillés dans les tableaux figurant en annexe du communiqué. Le Groupe utilise également, dans le cadre de l’analyse de ses résultats ou de la définition de ses objectifs, la marge d’EBITDA correspondant à l’EBITDA exprimé en pourcentage du chiffre d’affaires, l’EBITDA étant égal au résultat d’exploitation courant (REBIT) augmenté des dépréciations et amortissements courants des actifs corporels et incorporels, ainsi que la marge de REBIT correspondant au résultat d’exploitation courant (REBIT) exprimé en pourcentage du chiffre d’affaires.

Enfin, dans le cadre de l’analyse de l’évolution de ses résultats et plus particulièrement de son chiffre d’affaires, le Groupe analyse les effets suivants (analyses non auditées) :

  • effet périmètre : l’effet périmètre correspond à l’impact d’un changement de périmètre, que celui-ci résulte d’une acquisition ou d’une cession d’une activité dans son intégralité ou d’une entrée ou d’une sortie en consolidation. Une augmentation ou une fermeture de capacités ne sera pas analysée en tant qu’effet périmètre ;

  • effet change : l’effet change évoqué ici correspond à l’impact mécanique de la consolidation de comptes en devises autres que l’euro à des taux différents d’une période à l’autre. L’effet change sera appréhendé en appliquant à l’agrégat de la période analysée le taux de la période antérieure ;

  • effet prix : l’impact des variations des prix de vente moyens est estimé par comparaison entre le prix de vente unitaire net moyen pondéré pour une famille homogène de produits au cours de la période de référence et le prix de vente unitaire net moyen pondéré de la période antérieure, multiplié, dans les deux cas, par les volumes vendus au cours de la période de référence ;

  • effet volume : l’impact des variations de volumes est estimé en comparant les quantités livrées au cours de la période de référence avec les quantités livrées au cours de la période antérieure, multipliées, dans les deux cas, par les prix de vente unitaires nets moyens pondérés de la période antérieure.

Fort de savoir-faire uniques dans le domaine de la science des matériaux, Arkema dispose d’un portefeuille de technologies de premier rang pour répondre à l’accélération de la demande en matériaux nouveaux et durables. Avec l’ambition de devenir en 2024 un pur acteur des Matériaux de Spécialités, Arkema est aujourd’hui organisé autour de trois segments complémentaires, résilients et fortement innovants qui leur sont dédiés et qui représentent 85,5 % du CA du Groupe en 2021, les Adhésifs, les Matériaux Avancés et les Coating Solutions, et d’un segment Intermédiaires compétitif et bien positionné. Arkema offre des solutions technologiques de pointe pour répondre aux enjeux des nouvelles énergies, de l’accès à l’eau, du recyclage, de l’urbanisation, ou encore de la mobilité et est attaché à un dialogue continu avec l’ensemble de ses parties prenantes. Le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 9,5 milliards d’euros en 2021 et est présent dans près de 55 pays avec 20 200 collaborateurs.

Société anonyme au capital de 742 860 410 euros – 445 074 685 RCS Nanterre

Suivez-nous sur :
Twitter.com/Arkema_group
Linkedin.com/company/arkema

1 Intègre le reclassement de l’amont du PVDF dans le segment Matériaux Avancés (ex segment Intermédiaires)

Comptes ARKEMA

Information financière consolidée à fin mars 2022

Les comptes consolidés à fin décembre 2021 sont audités.

COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE

1er trimestre 2022

1er trimestre 2021

(En millions d'euros)

Chiffre d'affaires

2,887

2,226

Coûts et charges d'exploitation

(2,135

)

(1,769

)

Frais de recherche et développement

(66

)

(61

)

Frais administratifs et commerciaux

(217

)

(190

)

Autres charges et produits

(35

)

(24

)

Résultat d'exploitation

434

182

Quote-part dans le résultat net des sociétés mises en équivalence

(1

)

(1

)

Résultat financier

(8

)

(13

)

Impôts sur le résultat

(95

)

(43

)

Résultat net

330

125

Dont résultat net attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle

1

1

Dont résultat net - part du Groupe

329

124

Résultat net par action (en euros)

4.28

1.56

Résultat net dilué par action (en euros)

4.26

1.55

ETAT DU RESULTAT GLOBAL CONSOLIDE

1er trimestre 2022

1er trimestre 2021

(En millions d'euros)

Résultat net

330

125

Effet des couvertures

(1

)

(15

)

Autres

-

-

Impôts différés sur effet des couvertures et autres

0

-

Variation des écarts de conversion

90

115

Autres éléments recyclables du résultat global

89

100

Effet de revalorisation des titres non consolidés

(1

)

-

Pertes et gains actuariels

50

61

Impôts différés sur pertes et gains actuariels

(9

)

(13

)

Autres éléments non recyclables du résultat global

40

48

Total des produits et charges reconnus directement en capitaux propres

129

148

Résultat global

459

273

Dont résultat global attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle

1

2

Dont résultat global - part du Groupe

458

271

INFORMATIONS PAR SECTEUR

1er trimestre 2022*

(En millions d'euros)

Adhésifs

Matériaux
Avancés

Coating Solutions

Intermédiaires

Corporate

Total

Chiffre d'affaires

670

1,075

862

271

9

2,887

EBITDA

90

274

192

94

(31

)

619

Amortissements et dépréciations courants des actifs corporels et incorporels

(17

)

(67

)

(31

)

(15

)

(1

)

(131

)

Résultat d'exploitation courant (REBIT)

73

207

161

79

(32

)

488

Amortissements liés à la revalorisation des actifs corporels et incorporels dans le cadre de l'allocation du prix d'acquisition d'activités

(13

)

(4

)

(2

)

-

-

(19

)

Autres charges et produits

(18

)

(3

)

0

0

(14

)

(35

)

Résultat d'exploitation

42

200

159

79

(46

)

434

Quote-part dans le résultat net des sociétés mises en équivalence

-

(1

)

-

0

-

(1

)

Investissements incorporels et corporels

15

76

15

2

4

112

Dont investissements courants

15

36

15

2

4

72

1er trimestre 2021*

(En millions d'euros)

Adhésifs

Matériaux
Avancés

Coating Solutions

Intermédiaires

Corporate

Total

Chiffre d'affaires

555

752

567

346

6

2,226

EBITDA

86

142

78

75

(23

)

358

Amortissements et dépréciations courants des actifs corporels et incorporels

(15

)

(67

)

(29

)

(22

)

(2

)

(135

)

Résultat d'exploitation courant (REBIT)

71

75

49

53

(25

)

223

Amortissements liés à la revalorisation des actifs corporels et incorporels dans le cadre de l'allocation du prix d'acquisition d'activités

(12

)

(4

)

(1

)

-

-

(17

)

Autres charges et produits

(6

)

(8

)

(10

)

0

0

(24

)

Résultat d'exploitation

53

63

38

53

(25

)

182

Quote-part dans le résultat net des sociétés mises en équivalence

-

(1

)

-

0

-

(1

)

Investissements incorporels et corporels

15

89

11

9

3

127

Dont investissements courants

15

36

9

9

3

72

* Intègre le reclassement de l’amont du PVDF dans le segment Matériaux Avancés (ex segment Intermédiaires).

TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDES

Fin mars 2022

Fin mars 2021

(En millions d'euros)

Flux de trésorerie d'exploitation

Résultat net

330

125

Amortissements et provisions pour dépréciation d'actifs

154

146

Autres provisions et impôts différés

(13

)

12

(Profits)/Pertes sur cession d'actifs long terme

0

(2

)

Dividendes moins résultat des sociétés mises en équivalence

1

1

Variation du besoin en fonds de roulement

(332

)

(137

)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles