La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2168
    +0,0100 (+0,83 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    48 365,55
    +1 644,82 (+3,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0097 (+0,70 %)
     

En Argentine, l'impossible maîtrise de l'inflation

·2 min de lecture

Au 1er trimestre 2021, l'inflation en Argentine dépasse déjà 13% et devient impossible à maîtriser, encore une fois dans le pays.

A la tête de la fabrique de pâtes fondée par des parents en 1970 à Buenos Aires, Arturo Cabarcos doit faire face à une énième crise économique. En Argentine, l'inflation au premier trimestre a déjà atteint 13%, tirée vers le haut par les prix alimentaires.

"Nous avons traversé tant de crises, avec de l'inflation, de l'hyperinflation. Mais la dimension de la crise actuelle, nous ne pourrons en prendre la mesure que quand elle sera finie", explique le commerçant. Il constate toutefois que "l'inflation liquide les salaires et les aides sociales" de ses clients, et "augmente la pauvreté", qui concerne désormais 42% de la population.

Lire aussi

Une inflation de 100% sur certains produits

"Il est difficile d'expliquer pourquoi l'Argentine n'a pas réussi à résoudre ce problème d'autant qu'elle a mené toutes sortes de politiques" économiques, des plus orthodoxes aux plus hétérodoxes, mais "aucune n'a fonctionné", constate l'économiste Matias Rajnerman, du cabinet Ecolatina. Avec un inflation de 42,6% au cours des douze derniers mois, l'Argentine connaît une hausse des prix parmi les plus élevées au monde. Elle a atteint 54% en 2019, 36% en 2020. En Amérique latine, seul le Venezuela fait pire.

"C'est compliqué de répercuter les coûts sur le client. Certains produits ont connu une inflation de 100% depuis novembre, comme le blanc de poulet. Le prix des emballages a aussi beaucoup augmenté", raconte Arturo Cabarcos. "Nous devons renoncer à nos marges et malgré ça, nous changeons nos prix tous les 20 à 30 jours", souligne le chef d'entreprise qui emploie 18 salariés. Les prix alimentaires ont augmenté de 13,8% au premier trimestre, à l'image des prix internationaux du secteur qui représente le principal poste d'exportation argentin.

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi