Areva : stable après les déclarations de Luc Oursel

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
BELI.PA29,510,41

Dans les derniers échanges de l'année, l'action Areva est stable sur les 12,8 Euros dans un marché parisien très calme.

Ce week-end, dans un entretien accordé au JDD, Luc Oursel a assuré que le partage de technologies avec la Chine ne s'est pas effectué sans l'aval du gouvernement français, déclarations de nature à rassurer les marchés après la polémique de la semaine dernière autour d'un éventuel transfert de technologies. Nous avons travaillé le contenu de ce texte avec toutes les administrations concernées. Le (Paris: FR0000072399 - actualité) gouvernement comme le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) l'ont validé. Il respecte la ligne définie lors du conseil de politique nucléaire fin septembre assure Luc Oursel. Nous n'aborderons pas ce partenariat à n'importe quelles conditions. Certaines technologies peuvent être partagées, d'autres pas précise encore le Président du leader mondial du nucléaire qui estime également légitimes les préoccupations des salariés français. Nous y répondrons coupe Luc Oursel.

La teneur de l'accord reste secrète. Le patron d'Areva a indiqué que le protocole conclu n'était encore que préliminaire. Il lance une phase de concertation pour l'étude d'un nouveau modèle de réacteur de troisième génération. Nous allons voir si nous pouvons nous mettre d'accord sur ses spécificités. Nous n'en sommes qu'à un stade préliminaire. Nous verrons au premier semestre 2013 où ces discussions nous mènent. Areva pose plusieurs préalables. Ce nouveau réacteur devra converger vers notre réacteur "maison" Atmea, avoir accès au marché chinois et apporter à la France des retours industriels concrets. Si on n'arrive pas à se mettre d'accord, on arrêtera a déclaré le patron d'Areva.

Sur l'année 2012, l'action Areva a perdu près du tiers de sa capitalisation boursière.