Areva: “satisfait” des projections à long terme de l'AIE.

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
A9RB.BE21,280,00

(CercleFinance.com) - Areva se dit 'satisfait' des projections à long terme publiées par l'Agence internationale de l'Energie (AIE) ce matin. Selon la dernière édition de la revue prospective de l'organisation internationale, la part du nucléaire dans le bouquet énergétique devrait rester stable d'ici 2035.

D'ici 2035, prévoit l'agence, la demande d'énergie augmentera en moyenne de 2,2% l'an, la seule demande électrique devant progresser deux fois plus vite que la consommation totale.

'Près de 80 % de la demande supplémentaire émanera, d'après les projections, des pays non-membres de l'OCDE', c'est-à-dire grosso des pays émergents.

Ce qui fait que parallèlement, la capacité nucléaire installée dans le monde entier devrait passer de 394 GW çà ce jour à 583 GW, soit un bond de 48% mais 'ne croissance légèrement en-deçà des projections établies ces dernières années', précise Areva. La sortie du nucléaire décidée par le Japon est notamment pointée du doigt. La Chine concentre le tiers des prévisions de construction de centrales, ce qui représente 13 GW de capacité supplémentaire par an.

Les investissements liés aux centrales nucléaires devraient ainsi atteindre 942 milliards de dollars de 2015 à 2035, soit 41 milliards de dollars par an.

L'équipementier nucléaire, qui s'est récemment développé dans les énergies renouvelables, notamment en fabricant des éoliennes, note aussi que l'AIE table sur une multiplication par sept de ce type d'énergie au même horizon.

Enfin, ?en 2015, les énergies renouvelables devraient devenir la seconde source d'énergie dans le monde, et en 2035, elles devraient représenter 15 % de la production d'énergie, soit presque un tiers de la production totale d'électricité. La capacité globale des énergies renouvelables, à l'exclusion de l'hydroélectrique, devrait, selon les prévisions, atteindre approximativement 2 085 GW dans deux décennies, soit une augmentation annuelle moyenne égale à 95 GW, due notamment à l'expansion rapide de l'éolien et du solaire?, indique Areva.


Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.