Areva : Intérêt pour un producteur de combustible nucléaire, achetez

Il y a quelques jours, Berlin a autorisé les deux géants allemands des services aux collectivités RWE et E.ON à céder leur participation de 33% dans Urenco, le deuxième producteur mondial de combustible nucléaire. Londres envisagerait aussi de céder ses parts (33% du capital), mais les Pays Bas, qui détiennent le tiers restant du capital, ne seraient pas décidés à vendre à l’heure actuelle.

Selon Reuters, Areva et le japonais Toshiba envisageraient de soumettre une offre allant jusqu’à 100% du capital si l'Etat néerlandais décidait aussi de vendre ses 33%. La société cible, valorisée entre 8 et 10 milliards d’euros a affiché un chiffre d'affaires de 1,3 milliard d'euros en 2011, pour un bénéfice net de 359 millions.

Par ailleurs, Areva pourrait remporter un important contrat en Inde à l’occasion de la visite du président français dans le pays à la mi-février, alors que le chef de la diplomatie indienne, Salman Khurshid, a récemment annoncé que l’accord nucléaire avec Areva avait atteint « un stade très avancé ».

Le rachat d’Urenco donnerait au champion français du nucléaire une meilleure maîtrise de la technologie d’enrichissement de l’uranium. Après avoir été longtemps délaissée des investisseurs, l’action Areva semble repartir de l’avant depuis quelques semaines. Nous recommandons d’acheter la valeur car les résultats du groupe devraient sensiblement s’améliorer en 2013 et en 2014.

Retrouvez cet article sur capital.fr