Publicité
Marchés français ouverture 3 h 40 min
  • Dow Jones

    39 411,21
    +260,88 (+0,67 %)
     
  • Nasdaq

    17 496,82
    -192,54 (-1,09 %)
     
  • Nikkei 225

    39 001,39
    +196,74 (+0,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,0741
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    18 099,19
    +71,48 (+0,40 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 004,29
    -1 614,64 (-2,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 259,28
    -50,44 (-3,85 %)
     
  • S&P 500

    5 447,87
    -16,75 (-0,31 %)
     

Arctique: 11 Français secourus après l'échouage d'un navire

Jonathan NACKSTRAND / AFP

Coup de froid pour les occupants du MS Isbjørn 2. Onze touristes français et quatre membres d'équipage ont été secourus par hélicoptère lundi soir après l'échouage de leur navire sur l'archipel norvégien du Svalbard dans l'Arctique, ont annoncé mardi les autorités locales. L'incident n'a pas fait de blessés, ont indiqué les services du gouverneur dans un communiqué.

Pour des raisons encore indéterminées, le navire de tourisme MS Isbjørn 2 s'est échoué lundi soir dans une baie du fjord Isfjord sur ce territoire grand comme deux fois la Belgique. Ses 15 occupants ont été secourus par hélicoptère et transportés à Longyearbyen, le chef-lieu de l'archipel également connu sous le nom de Spitzberg.

"Aucune des personnes à bord n'a été physiquement blessée", ont précisé les autorités.

Une enquête a été lancée pour déterminer les causes de l'accident.

Pas de fuite d'hydrocarbures notable

Le MS Isbjørn 2 a été pris en remorque par un autre navire pour être ramené à Longyearbyen. Selon les autorités, aucune fuite d'hydrocarbures notable n'a été détectée dans cet écosystème fragile où 65% des espaces sont protégés.

PUBLICITÉ

Le tourisme est, avec la recherche scientifique, l'un des piliers de l'économie du Svalbard, ayant pris le relais de l'extraction de charbon, longtemps l'activité principale.

Avant la pandémie de Covid-19, jusqu'à 140.000 personnes visitaient chaque année l'archipel, où vivent moins de 3.000 personnes.

Article original publié sur BFMTV.com