Marchés français ouverture 4 h 34 min
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,29 (-1,62 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,87 (-1,80 %)
     
  • Nikkei 225

    26 591,34
    -562,49 (-2,07 %)
     
  • EUR/USD

    0,9667
    -0,0021 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    17 942,58
    +9,31 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    19 585,53
    -170,76 (-0,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    434,46
    -10,08 (-2,27 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     

Arbitrage du Crédit Lyonnais: le CDR espère 320 millions d'euros

AFP/Archives - FRANCK PENNANT

Le Consortium de réalisation (CDR), qui gère le passif du Crédit Lyonnais, espère récupérer environ 320 millions d'euros via la vente des biens de Bernard Tapie, en remboursement de l'arbitrage de 2008. Le CDR cherche depuis des années à récupérer les 403 millions d'euros attribués à l'homme d'affaires, décédé le 3 octobre 2021 d'un cancer.

Chargé de gérer le passif du Crédit Lyonnais, le Consortium de réalisation (CDR) compte récupérer plus de 320 millions d'euros via la vente des biens de Bernard Tapie, en remboursement de l'arbitrage de 2008, a indiqué une source proche du dossier. Le CDR cherche depuis des années à récupérer les 403 millions d'euros attribués à l'homme d'affaires, décédé le 3 octobre 2021 d'un cancer, lors de l'arbitrage visant à solder son litige avec l'ex-banque publique. Cette sentence controversée a été annulée par la justice civile en 2015 pour "fraude". Une longue bataille judiciaire avait suivi concernant le chiffrage de la dette et les modalités de remboursement.

Le montant recouvrable est jugé "inespéré", selon une source proche du dossier, confirmant des informations du Canard enchaîné de ce mercredi. Début juillet, La Mandala, villa située à Saint-Tropez, a été adjugée à un acheteur américain au tribunal de l'entreprise à Liège, en Belgique, pour 81,2 millions d'euros, alors que le prix minimum était de 65 millions. La propriété reste saisie par la justice, la procédure pénale n'étant pas close: le CDR a formé une requête auprès de la cour d'appel de Paris, afin qu'elle saisisse le prix d'achat (soit 81,2 millions d'euros) à la place de la villa. La requête pourrait être examinée avant la fin de l'année, selon la même source.

Le CDR devrait en outre pouvoir récupérer 81,2 millions d'euros issus de la cession des 89% de La Provence, propriété de Groupe Bernard Tapie (GBT), après l'accord annoncé mardi entre l'armateur CMA-CGM et Xavier Niel, qui s'affrontaient depuis des mois. A cela s'ajoutent l'hôtel de Cavoye à Paris, vendu pour quelque 80 millions au milliardaire François Pinault ; ses meubles cédés selon cette source début juillet pour 4,5 millions d'euros ; une somme de 70 millions d'euros qui reste saisie par la justice et la vente possible d'une demeure à Combs-la-Ville (Seine-et-Marne). Le total rembourserait, affirme cette source, la "totalité du cash que le CDR[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi