La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 783,41
    -135,09 (-2,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 348,60
    -78,54 (-2,29 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,27 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9693
    -0,0145 (-1,47 %)
     
  • Gold future

    1 651,70
    -29,40 (-1,75 %)
     
  • BTC-EUR

    19 705,57
    +46,88 (+0,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    434,61
    -9,92 (-2,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,43
    -4,06 (-4,86 %)
     
  • DAX

    12 284,19
    -247,44 (-1,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 018,60
    -140,92 (-1,97 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,88 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 153,83
    -159,30 (-0,58 %)
     
  • HANG SENG

    17 933,27
    -214,68 (-1,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,0857
    -0,0398 (-3,54 %)
     

Aramco pourrait entrer au capital de la future branche thermique de Renault

BENOIT TESSIER

Après PSA fusionné avec FCA (Fiat Chrysler) dans le nouveau groupe Stellantis, l'autre constructeur français pourrait connaitre des bouleversements capitalistiques.

Nouveau "big bang" en vue dans l'industrie automobile française? Selon les informations du quotidien Le Monde, le géant pétrolier saoudien Saudi Aramco est en pourparlers avec Renault en vue d'une possible entrée au capital de la . Reuters avait déjà révélé le 31 août que Renault pourrait accueillir le constructeur automobile chinois Geely Automobile Holdings et un groupe pétrolier au capital de cette future société, appelée à coexister avec une entité dédiée à l'électrique et aux logiciels.

Selon Le Monde, c'est avec le groupe pétrolier saoudien que Renault "pourrait travailler sur l'après-pétrole et les carburants de synthèse". Actuellement, L'Etat français et le japonais Nissan sont les premier actionnaires de Renault, avec 15% du capital chacun. Le groupe automobile tricolore présidé par Jean-Dominique Senart et opérationnellement dirigé par Luca de Meo s'est pour l'instant refusé à tout commentaire.

(Avec Reuters)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi