Marchés français ouverture 1 h 9 min
  • Dow Jones

    33 677,27
    -68,13 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 996,10
    +146,10 (+1,05 %)
     
  • Nikkei 225

    29 648,79
    +110,09 (+0,37 %)
     
  • EUR/USD

    1,1966
    +0,0011 (+0,10 %)
     
  • HANG SENG

    28 900,86
    +403,61 (+1,42 %)
     
  • BTC-EUR

    53 717,80
    +2 774,85 (+5,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 389,02
    +95,03 (+7,34 %)
     
  • S&P 500

    4 141,59
    +13,60 (+0,33 %)
     

Aqemia: inventer les médicaments de demain grâce à l'IA

·1 min de lecture

Aqemia mène des projets de génération de candidats médicaments innovants et efficaces pour les laboratoires pharmaceutiques et biotechs. Cette start-up fait partie de la sélection "100 start-up où investir en 2021” de Challenges.

Capitaux recherchés: 8 millions d’euros

Aqemia est l’alliance de la recherche académique et du business. Côté business, Emmanuelle Martiano, 32 ans, ingénieur Supélec et plusieurs années d’audit de grands groupes pharmaceutiques au sein du Boston Consulting Group. Côté recherche, Maximilien Levesque, 36 ans, directeur de recherche au laboratoire de physico-chimie théorique de l’Ecole normale supérieure, passionné de mécanique quantique et d’algorithmique. Leur projet: découvrir des médicaments par recherche automatisée informatique à l’aide d’intelligence artificielle. "Nous utilisons un criblage par IA pour trouver une molécule capable de se fixer sur une cible thérapeutique et ensuite des algorithmes quantiques pour prédire si la molécule sera efficace", explique Emmanuelle Martiano. Sanofi est devenu leur premier client. Aqemia veut trouver ses propres molécules et les placer ensuite dans des entreprises de biotechnologie. "Notre produit est prêt, poursuit Emmanuelle Martiano, il y a une demande forte, et nous prévoyons de multiplier les accords avec les grands laboratoires." Les fonds serviront à développer l’outil et à disposer d’un portefeuille de molécules.

Contact: emmanuelle.martiano@aqemia.com

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi