La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 467,30
    -1 734,12 (-5,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

April Benayoum victime d’antisémitisme : neuf personnes ont été interpellées

·1 min de lecture

L’élection de Miss France 2020 avait déjà été entachée par des dizaines de messages racistes visant Evelyne de Larichaudy et Clémence Botino, Miss France 2020. Un an plus tard, le 19 décembre dernier, c’est April Benayoum qui avait été violemment attaquée sur les réseaux sociaux. Miss Provence 2020, première dauphine d’Amandine Petit, a été la cible de nombreux tweets à caractère antisémite. Vivement dénoncée par des célébrités et par la classe politique, cette vague de haine a fait l’objet d’une enquête immédiatement ouverte par le pôle « haine en ligne » du parquet de Paris. La Brigade de répression de la délinquance à la personne (BRPD) de la police judiciaire parisienne, chargée de l’enquête, a procédé ce lundi 17 mai à neuf interpellations, selon les informations de RTL. « Les suspects, quatre hommes et quatre femmes majeurs âgés de 20 à 58 ans, ainsi qu’un mineur au moment des faits ont d'abord été placés en garde en vue », a indiqué la station. Leurs ordinateurs et leurs smartphones ont été saisis et inspectés par les enquêteurs.

A l’issue de leur garde à vue, les huit majeurs ont reçu leur convocation devant le tribunal : comme l’indique RTL, ils seront jugés le 22 septembre prochain sur « des chefs d’injures publiques commises à raison de l’origine, de l’ethnie, de la race ou de la religion ». Les auteurs des tweets antisémites risquent un an de prison et 45 000 euros d’amende. « La procédure visant le mineur a été confiée de son côté au parquet de Poitiers », a précisé (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Meurtres au paradis : Joséphine Jobert révèle la fin alternative de la saison 10 à laquelle les fans ont échappée
Jean-Pierre Mader victime d’un accident : hospitalisé en urgence, il raconte sa grosse frayeur
Ycare endeuillé : le chanteur rend hommage à son « jeune frère » victime d'une noyade
Kate Middleton était victime d’harcèlement à l’école : ce qui a causé sa mise à l'écart
Neymar victime d'une intrusion à son domicile : un homme interpellé