La bourse ferme dans 5 h 3 min
  • CAC 40

    6 560,43
    +6,57 (+0,10 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 780,42
    +3,61 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,35 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0194
    -0,0064 (-0,62 %)
     
  • Gold future

    1 792,40
    -23,10 (-1,27 %)
     
  • BTC-EUR

    23 716,96
    -681,73 (-2,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    573,72
    +2,44 (+0,43 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,09
    -4,00 (-4,34 %)
     
  • DAX

    13 791,37
    -4,48 (-0,03 %)
     
  • FTSE 100

    7 495,54
    -5,35 (-0,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,29 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 871,78
    +324,80 (+1,14 %)
     
  • HANG SENG

    20 040,86
    -134,76 (-0,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2070
    -0,0069 (-0,57 %)
     

Apres les legislatives, Macron doit désamorcer la bombe avec les syndicats

Sylvie Humbert/Rea Sylvie Humbert/Réa

SERIE LEGISLATIVES: LES CHANTIERS EXPLOSIFS (2/3) - En créant son Conseil national de la refondation, le président veut changer de méthode avec les partenaires sociaux et la société civile. Un impératif pour mener les réformes, après sa défaite aux législatives.

Jupiter, l'hyperprésident décidant de tout, tout seul, c'est fini. Après la claque des législatives, va être contraint de changer doublement r. A l'Assemblée, où il devra . Et avec les syndicats, qu'il a souvent marginalisés. Déjà, ces dernières semaines, il a martelé qu'il fallait une "": , les associations et la société civile "mis de côté lors de son premier mandat pour mettre son programme rapidement en œuvre", souligne Bernard Vivier, directeur de l'Institut supérieur du travail. Pour donner corps à sa promesse, une nouvelle arme: un dont la première réunion de travail devait avoir lieu le 22 juin, annulée après le choc électoral. Une référence évidente au Conseil national de la Résistance d'après-guerre où les communistes et la droite avaient accouché, entre autres, de la Sécurité sociale. "Ce sera l'instance dans laquelle nous ferons vivre nos réformes. Les Français sont fatigués des réformes qui viennent d'en haut. Ils ont plus de bon sens que les circulaires" , a-t-il lâché dans une interview à la presse régionale, le 3 juin.

Sentiment de défiance

Alors, solution miracle ou comité Théodule pour faire un bon coup de com? Selon Pierre Ferracci, président du groupe Alpha, Emmanuel Macron n'a plus le choix, il doit mettre de l'huile dans les rouages s'il veut continuer de réformer la France. En clair, plus question de passer en force: "La fraîcheur des débuts du premier mandat s'est dissipée et il ne peut plus imposer ses choix de façon unilatérale, constate-t-il. Il a bien conscience que sa méthode a montré ses limites après . Il doit aujourd'hui retrouver une relation de confiance, notamment avec les syndicats, et donner le sentiment qu'il écoute."

Mais en est-il capable? C'est la question que pose Jérôme Fourquet, le directeur du département Opinions de l'Ifop: "Est-ce dans l'ADN de Jupiter d'être davantage dans la concertation, l'écoute et la proximité? s'interroge-t-il. Les Français attendent plus des actes que des paroles."

Il faut dire que le présiden[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles