Publicité
La bourse ferme dans 1 h 19 min
  • CAC 40

    8 106,57
    +11,60 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 040,82
    +5,41 (+0,11 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,60
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0854
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    2 357,90
    +23,40 (+1,00 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 458,29
    -224,34 (-0,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 493,08
    +8,88 (+0,60 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,51
    +0,79 (+1,02 %)
     
  • DAX

    18 728,68
    +35,31 (+0,19 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 900,02
    +253,91 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    18 827,35
    +218,41 (+1,17 %)
     
  • GBP/USD

    1,2766
    +0,0027 (+0,21 %)
     

Après Sainte-Soline, échange tendu entre Gérald Darmanin et le sénateur écologiste Thomas Dossus

POLITIQUE - La polémique enfle. Après les violents affrontements du week-end à Sainte-Soline, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a été vivement interpellé ce mercredi par le sénateur Thomas Dossus, présent à la manifestation samedi.

« Vos mensonges ont éclaté au grand jour », commence l’élu du Rhône, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article. « Des armes de guerre ont bien été employées samedi, des brigades motorisées étaient bien équipées de LBD. Des secours ont été empêchés d’intervenir sur ordre de la gendarmerie. »

L’intervention retardée des secours au cœur de la polémique

Le délai de prise en charge d’un manifestant, aujourd’hui entre la vie et la mort, est en effet dénoncé par les organisateurs et des observateurs de la Ligue des droits de l’Homme (LDH), pour qui les autorités ont entravé l’intervention des secours – ce qu’elles démentent.

PUBLICITÉ

« Non, Monsieur le sénateur, des secours n’ont pas été empêchés par les forces de l’ordre, » a répondu le ministre au sénateur, l’accusant de répandre de fausses informations. « Il y a une chose que je ne ferai pas, c’est cracher comme vous le faites sur les forces de l’ordre. »

Depuis samedi, les autorités justifient le délai d’intervention des secours par la nécessité, pour les gendarmes, d’assurer leur sécurité. Le ministre de l’Intérieur a par ailleurs rappelé sur RTL qu’une enquête judiciaire était en cours pour éclaircir les circonstances dans lesquelles les deux manifestants ont été grièvement blessés.

À voir également sur Le HuffPost :

« Les Soulèvements de la Terre » : quel est ce collectif que Darmanin veut dissoudre ?

À Sainte-Soline, les affrontements ont fait des dizaines de blessés dont deux en urgence absolue