Marchés français ouverture 1 h 44 min
  • Dow Jones

    32 120,28
    +191,66 (+0,60 %)
     
  • Nasdaq

    11 434,74
    +170,29 (+1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    26 627,36
    -50,44 (-0,19 %)
     
  • EUR/USD

    1,0685
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    20 096,14
    -75,13 (-0,37 %)
     
  • BTC-EUR

    27 902,87
    -476,34 (-1,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    660,11
    -10,89 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    3 978,73
    +37,25 (+0,95 %)
     

Après Payfit, Ankorstore et Qonto, Exotec devient une licorne

·2 min de lecture

Suite à une levée de 335 millions de dollars, menée par Goldman Sachs, la start-up nordiste Exotec, qui fabrique des robots pour les entrepôts, devient à son tour une licorne, valorisée 2 milliards de dollars. Renaud Heitz, son co-fondateur, explique à Challenges à quoi serviront les fonds.

On dirait un bis repetita du printemps dernier. En 2020, entre avril et juillet, quatre start-up avaient été propulsées tour à tour dans le club des licornes, moyennant des méga levées de fonds. En ce mois de janvier 2022, rebelote. En l'espace de deux semaines, Payfit, Ankorstore, Qonto et à présent Exotec se sont muées en animal fantastique. Ce lundi 17 janvier, la start-up nordiste qui fabrique des robots pour les entrepôts annonce, en effet, lever 335 millions de dollars, pour une valorisation de 2 milliards. C'est Goldman Sachs Asset Management qui mène le tour, aux côtés de Bpifrance, via son fonds Large Venture, ainsi que tous les investisseurs historiques, à l'exception de 360 Capital.

Lire aussi

Premier objectif: de nouveaux robots

Pourquoi lever une telle somme? Est-ce, comme l'ont dit récemment certains entrepreneurs à Challenges, parce qu'il y a beaucoup de liquidités sur le marché et qu'il faut en profiter? "Nous sommes à l’équilibre depuis plusieurs années", explique Renaud Heitz, qui a co-fondé Exotec avec Romain Moulin. "Nous n'avions pas besoin de cet argent pour vivre, mais nous en avions besoin pour accélérer." Ce nouveau tour de table a deux objectifs clairs: le premier est d'étendre la gamme de produits proposés par l'entreprise. "Ce que nous commençons à fournir de plus en plus, ce n'est plus seulement des robots, mais un entrepôt complet robotisé", explique l'entrepreneur. "Nous allons beaucoup investir en R&D, en embauchant 500 ingénieurs d'ici trois ans, pour rajouter des robots, des machines et des logiciels qui les interconnectent." Historiquement, Exotec produisait uniquement des petits robots Skypod, capables de monter très rapidement dans les racks des entrepôts pour y récupérer les commandes. Récemment, l'entreprise a aussi vendu pour la première fois au distributeur Leclerc des Skypicker. Avec leur bras automatisé, ces derniers attrapent des produits dans les bacs de stockage, puis les déposent dans les bacs de préparation de comman[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles