La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,09 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9842
    +0,0022 (+0,23 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -3,70 (-0,22 %)
     
  • BTC-EUR

    19 697,60
    -116,76 (-0,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    +0,25 (+0,31 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,86 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,88 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,89 (-1,84 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,93 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1120
    -0,0003 (-0,03 %)
     

Après les naturopathes, Doctolib accusé de proposer des rendez-vous avec des faux médecins

AFP/Archives - ERIC PIERMONT

Une mère de deux enfants a déposé plainte après avoir consulté de faux pédopsychiatres présents sur la plateforme de rendez-vous médicaux en ligne. Le conseil de l'Ordre des médecins se dit "choqué par l'absence de contrôle des praticiens par Doctolib".

Après , Doctolib est désormais accusé de proposer des rendez-vous avec de faux médecins. Le 26 août, le parquet de Montpellier a en effet confirmé : une enquête a été ouverte en juillet pour "exercice illégal de la médecine" à l'encontre de deux personnes s'étant fait passer pour des pédopsychiatres sur la plateforme de rendez-vous médicaux sur Internet. Une mère de deux enfants avait porté plainte début juillet, après avoir consulté, par le biais de Doctolib, un faux pédopsychiatre et sa remplaçante afin d'obtenir une ordonnance de médicaments pour ses deux enfants atteints d'un trouble de l'attention (TDAH), a confirmé à l'AFP Me Madeleine Archimbaud, avocate de la plaignante.

"Ma cliente a été énormément impactée par cette affaire, explique l'avocate. Nous avons monté tout ce dossier car elle pensait vraiment avoir à faire à un réel médecin, par le fait d'être passée par la plateforme Doctolib, fondée par . Nous ne parlons pas d'un simple généraliste, mais d'un pédopsychiatre, les faits sont graves. C'est entre les mains du parquet", a-t-elle ajouté. Le Conseil de l'Ordre des médecins de l'Hérault a également porté plainte pour "exercice illégal de la médecine".

Vérification renforcée

Inscrits sur Doctolib, les deux faux pédopsychiatres auraient assuré des consultations, avant que la plateforme ne stoppe leur abonnement et supprime leur profil début juillet, a expliqué à l'AFP le président du Conseil, le Dr Philippe Cathala. "Nous avons été choqués par l'absence de contrôle des praticiens par Doctolib. Ils ont bien, ensuite, supprimé le profil et stoppé l'abonnement mais nous sommes surpris par le processus d'enregistrement sur cette plateforme. Il faudrait le renforcer", a alerté le Dr Philippe Cathala. Cette double plainte intervient au moment où Doctolib, a été accusé de référencer des naturopathes aux pratiques douteuses. Le 23 août, l'Ordre des médecins avait demandé à l'entreprise de renforcer ses règles éthiques pour s'inscrire sur la plateforme.

Le 25 aoû[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi