La bourse ferme dans 5 h 17 min
  • CAC 40

    6 661,96
    -7,89 (-0,12 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 168,49
    +1,66 (+0,04 %)
     
  • Dow Jones

    35 457,31
    +198,70 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,1628
    -0,0009 (-0,08 %)
     
  • Gold future

    1 779,60
    +9,10 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    55 048,86
    +1 145,19 (+2,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 483,45
    +20,09 (+1,37 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,28
    -0,68 (-0,82 %)
     
  • DAX

    15 531,88
    +16,05 (+0,10 %)
     
  • FTSE 100

    7 216,14
    -1,39 (-0,02 %)
     
  • Nasdaq

    15 129,09
    +107,28 (+0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 519,63
    +33,17 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 255,55
    +40,03 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    26 136,02
    +348,81 (+1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3762
    -0,0032 (-0,23 %)
     

Après McDonald's, la chaîne de fast-food KFC fait le pari osé du Nutri-Score

·2 min de lecture

Après McDonald’s l’été dernier, le spécialiste du poulet frit KFC annonce indiquer le Nutri-Score de ses produits dans ses menus. Pointées pour leur cuisine souvent grasse, pourquoi les chaînes de fast-food intègrent ce système d’information nutritionnelle ?

Après le géant McDonald's l'été dernier, c’est au tour de KFC de jouer la carte de la transparence sur la valeur nutritionnelle de ses produits. Lundi 27 septembre, la chaîne de restauration rapide a annoncé qu'elle allait afficher le Nutri-Score dans ses menus. “70 % des produits de la gamme permanente de KFC France obtiennent un Nutri-Score compris entre A et C”, s'est réjouie l'entreprise dans un communiqué. Interrogé par Challenges, son directeur général, Cédric Losdat, défend la démarche de ce fleuron des fast-foods : “La qualité de nos produits est au cœur des engagements de KFC France envers ses consommateurs. C’est pourquoi je suis particulièrement fier que nous soyons l’une des premières enseignes de restauration rapide à déployer le Nutri-Score."

Tonalité similaire chez son concurrent McDonald's. “L'information nutritionnelle est pour nous une priorité sur laquelle nous travaillons quotidiennement depuis de nombreuses années. Dans une démarche de progrès continu, nous mettons tout en œuvre pour permettre à nos consommateurs de faire des choix toujours plus éclairés parmi notre offre de produits”, indiquait cet été Delphine Smagghe, senior vice-présidente Achats, Qualité, Développement Durable et Communication de l'enseigne.

Une salade, des fruits à croquer et un verre d’eau

Est-ce à dire que, contrairement à la réputation qui colle à la peau des fast-foods, ses produits ne seraient donc pas si mauvais pour la santé? Pour mémoire, le , développé par Santé publique France et arrivé dans les supermarchés français en 2017, note les produits de A (très bon) à E (très mauvais) en fonction de leur apport nutritionnel. “Le logo est attribué sur la base d’un score prenant en compte pour 100 grammes ou 100 millilitres de produit, la teneur : en nutriments et aliments à favoriser (fibres, protéines, fruits, légumes, légumineuses, fruits à coques, huile de colza, de noix et d’olive), et en nutriments à limiter (énergie, acides gras saturés, sucres, sel)”, explique [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles