La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 031,62
    -166,98 (-0,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Après une levée de fonds qui a convaincu Beyoncé et Rihanna, la marque de mode Destree est prête à se déployer

© Adrien Toubiana

Les défilés Dior et Chanel des 4 et 5 juillet sont déjà notés dans l’agenda des fashionistas qui se presseront à Paris pour la semaine de présentation des collections automne-hiver ­2022-23. Mais le rendez-vous le plus « people » de la prochaine fashion week parisienne pourrait bien être l’inauguration d’une petite boutique, à deux pas du jardin des Tuileries. La marque Destree, fondée en 2016, s’offre cet été sa toute première adresse. Elle est déjà présente dans un grand nombre de temples de la mode, comme Selfridges à Londres, Saks à ­New York et, bien sûr, ­Le Bon ­Marché à Paris.

Un univers « arty »

Dans sa boutique, elle sera en mesure de déployer sur un même lieu l’ensemble de sa gamme : les chapeaux, avec lesquels l’aventure a commencé, la maroquinerie, qui a confirmé son succès, et le prêt-à-porter, lancé en octobre. Le magasin, décoré par une artiste de Brooklyn, promet de refléter l’univers « très arty » imaginé par la fondatrice, Géraldine Guyot.

La jeune Parisienne formée à Londres, qui traversait chaque matin la rue d’Estrées pour aller à l’école, était destinée à une carrière dans l’art contemporain. Elle a changé de trajectoire et opté pour la mode. Avec son associée Laetitia ­Lumbroso, qui réside à Paris, Géraldine copilote l’entreprise depuis New York. C’est là qu’elle s’est installée il y a un an et demi avec son mari, Alexandre Arnault, fils de Bernard Arnault, à la tête du joaillier Tiffany & Co., propriété du groupe LVMH.

Beyoncé et Rihanna parmi les inve...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles