La bourse ferme dans 40 min
  • CAC 40

    6 696,69
    -8,92 (-0,13 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 165,07
    -7,10 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    35 550,98
    -58,36 (-0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,1651
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • Gold future

    1 780,60
    -4,30 (-0,24 %)
     
  • BTC-EUR

    54 812,61
    -2 810,51 (-4,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 510,13
    -24,51 (-1,60 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,16
    -1,26 (-1,51 %)
     
  • DAX

    15 504,48
    -18,44 (-0,12 %)
     
  • FTSE 100

    7 204,15
    -18,95 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    15 190,95
    +69,27 (+0,46 %)
     
  • S&P 500

    4 540,43
    +4,24 (+0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 708,58
    -546,97 (-1,87 %)
     
  • HANG SENG

    26 017,53
    -118,49 (-0,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3820
    -0,0006 (-0,04 %)
     

Après l'annulation du "contrat du siècle", les sous-marins commandés par l'Australie finissent sur Leboncoin

·1 min de lecture

Le torpillage du mégacontrat a fait les choux gras des internautes qui n'ont pas manqué de s'emparer du sujet.

Alors que l'annulation du "contrat du siècle" par l'Australie a fait l'effet d'une bombe dans l'Hexagone, les commentaires et réactions à ce camouflet se sont multipliés sur les réseaux sociaux. Et comme repéré par La Presse de la Manche, certains ont préféré prendre la nouvelle avec humour. Ainsi, un internaute a saisi l'opportunité, en proposant à la vente sur Leboncoin, les 12 sous-marins commandés initialement par l'Australie et désormais sans acheteurs.

"Lot de 12 sous-marins neufs (sous blister). Suite désistement, cède 12 sous-marins à prix cassé. Ils fonctionnent parfaitement. Remise en main propre uniquement", peut-on ainsi lire sur l'annonce. Prix de ce lot : 18 milliards d'euros. Un prix très attractif quand on sait que le contrat entre la France, l'Australie et Naval Group était de 56 milliards d'euros. Et à ce prix, nombre de potentiels acheteurs ont dû se manifester, justifiant ainsi le retrait de l'annonce.

>> A lire aussi - Crise des sous-marins : la France rappelle ses ambassadeurs en Australie et aux États-Unis, une première !

Sur les réseaux sociaux, les publications ironiques ont fleuri ces dernières heures. "Il semblerait qu’annuler un contrat à 56 milliards pour des sous-marins est plus facile qu’annuler un abonnement à France loisirs", constatait un certain @gribovitch. "La France va envoyer deux fois plus d’étudiants en école de commerce qui font un road trip en van, et on verra si les Australiens vont faire longtemps les malins avec cette histoire de sous-marins", (...)

 (...) Cliquez ici pour voir la suite

Crise des sous-marins : l'Australie se défend après la rupture du contrat du siècle
Arbois : la très belle somme accordée par la Mission Patrimoine à la maison de Louis Pasteur
Le classement des villes les plus sûres au monde dévoilé
Allemagne : “après les élections du 26 septembre, gare au Gerxit !”
Crise des sous-marins : la France rappelle ses ambassadeurs en Australie et aux États-Unis, une première

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles