Marchés français ouverture 2 h 37 min

Après de fortes turbulences, Thales Alenia Space retrouve son orbite géostationnaire

latribune.fr
 

Thales Alenia Space respire mieux, beaucoup mieux. Pour la filiale de Thales (67%) et Leonardo (33%), le quatrième trimestre a déjà un goût de fêtes de fin d'année. Après les satellites Satria (Indonésie) en juillet et Eutelsat 10B fin octobre, Thales Alenia Space (TAS) décroche sa troisième commande de satellite de télécoms de l'année. A l'issue d'un appel d'offre international, TAS a remporté un contrat auprès de l'opérateur égyptien Nilesat, portant sur la construction du satellite de télécoms géostationnaire Nilesat-301, selon un communiqué publié mercredi par le constructeur de satellites. La bagarre a été très intense entre TAS, Airbus Space et le japonais Mitsubishi Electric Co. (Melco). Le montant du contrat n'a pas été communiqué.

"Ce contrat démontre que notre offre produits répond précisément aux attentes du marché des télécommunications et que nous sommes parfaitement en capacité d'apporter, au cas par cas, des réponses concrètes aux opérateurs, au service de la connectivité et de la réduction de la fracture numérique", a estimé le PDG de Thales Alenia Space, Jean-Loïc Galle.

En tant que maître d'œuvre, il sera chargé de la conception, de la fabrication, des tests et de la recette en orbite du satellite. Enfin, il fournira les centres de contrôle de Nilesat au Caire et à Alexandrie. Basé sur la plateforme Spacebus 4000-B2, le satellite, d'une masse au lancement de quatre tonnes, est prévu d'être lancé au cours du premier trimestre 2022. Sa durée de vie en orbite sera supérieure à 15 ans.

Nilesat, un client fidèle de Thales

Après Nilesat-201, Nilesat-301 est le deuxième satellite de télécoms géostationnaire réalisé par TAS pour le compte de Nilesat. Il s'agit également de la quatrième charge utile développée par TAS pour le compte de l'opérateur égyptien. Depuis sa position orbitale 7° Ouest, Nilesat-301 viendra en support de la

(...) Lire la suite sur La Tribune.fr


Satellite Eutelsat 10B : un succès qui donne une bouffée d'oxygène à Thales Alenia Space
Pourquoi Thales Alenia Space pourrait décrocher de l'orbite géostationnaire
Thales Alenia Space va mal, très mal et doit supprimer 450 emplois
Spatial : l'Etat pousse à un rapprochement entre Airbus et Thales