La bourse ferme dans 6 h 26 min
  • CAC 40

    7 174,21
    +40,38 (+0,57 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 276,20
    +18,38 (+0,43 %)
     
  • Dow Jones

    35 368,47
    -543,34 (-1,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,1342
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 816,50
    +4,10 (+0,23 %)
     
  • BTC-EUR

    36 676,02
    -532,21 (-1,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    987,24
    -22,15 (-2,19 %)
     
  • Pétrole WTI

    86,59
    +1,16 (+1,36 %)
     
  • DAX

    15 785,15
    +12,59 (+0,08 %)
     
  • FTSE 100

    7 565,62
    +2,07 (+0,03 %)
     
  • Nasdaq

    14 506,90
    -386,86 (-2,60 %)
     
  • S&P 500

    4 577,11
    -85,74 (-1,84 %)
     
  • Nikkei 225

    27 467,23
    -790,02 (-2,80 %)
     
  • HANG SENG

    24 127,85
    +15,07 (+0,06 %)
     
  • GBP/USD

    1,3612
    +0,0013 (+0,10 %)
     

Après la découverte d'un corps dans un logement, la locataire arrêtée en Haute-Saône

·1 min de lecture
Un policier en faction devant le palais de justice de Vesoul le 17 novembre 2020 - SEBASTIEN BOZON © 2019 AFP
Un policier en faction devant le palais de justice de Vesoul le 17 novembre 2020 - SEBASTIEN BOZON © 2019 AFP

Selon l'autopsie, la victime est décédée "par strangulation", a précisé à l'AFP le procureur de Vesoul, Arnaud Grécourt. Le jeune homme de 23 ans domicilié à Besançon, n'avait pas donné signe de vie depuis la nuit du 29 au 30 novembre dernier, après avoir passé la soirée chez cette jeune fille qu'il connaissait depuis peu de temps, à Oiselay-et-Grachaux, petite commune de Haute-Saône située entre Vesoul et Besançon, a précisé le magistrat.

Un corps dissimulé

Interrogée au début de l'enquête ouverte dans un premier temps pour disparition inquiétante, la jeune femme avait affirmé n'avoir plus eu de nouvelle de son invité depuis son départ de chez elle.
Mais lundi, les enquêteurs de la police judiciaire de Besançon, en charge de l'enquête, ont mené une perquisition au domicile de la jeune fille où ils ont donc découvert le corps dissimulé. Parmi les éléments inquiétants, les policiers ont relevé "des mouvements bancaires suspects" réalisés avec la carte du jeune homme disparu et dont il n'était pas l'auteur, a précisé Arnaud Grécourt, confirmant une information de Macommune.info.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles