La bourse ferme dans 4 h 59 min
  • CAC 40

    7 031,38
    -50,63 (-0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 127,95
    -30,68 (-0,74 %)
     
  • Dow Jones

    33 717,09
    -260,99 (-0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0830
    -0,0027 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 919,60
    -19,60 (-1,01 %)
     
  • BTC-EUR

    21 124,28
    -515,31 (-2,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    518,45
    -19,42 (-3,61 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,83
    -1,07 (-1,37 %)
     
  • DAX

    15 008,74
    -117,34 (-0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 716,19
    -68,68 (-0,88 %)
     
  • Nasdaq

    11 393,81
    -227,90 (-1,96 %)
     
  • S&P 500

    4 017,77
    -52,79 (-1,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 327,11
    -106,29 (-0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 842,33
    -227,40 (-1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2307
    -0,0047 (-0,38 %)
     

Après la crise du Covid, il est urgent que la France retrouve sa vitalité

AFP - Bertrand GUAY

EDITO - Les Français vont mal, selon la Fondation Jean-Jaurès. Si, au début de l'ère Sarkosy, 62% de Français voulaient travailler plus pour gagner plus, 24% déclarent aujourd'hui que le travail est quelque chose de "très important" dans leur vie, selon la Fondation Jean Jaurès. 41 % se déclarent plus fatigués qu'avant la crise Covid. Après des années de discours protecteurs, il était temps de passer de la carotte au bâton.

Fatigue, flemme, apathie, ramollissement… Les résultats de l'enquête menée par la Fondation Jean-Jaurès et l'Ifop sur l'impact de la crise du Covid sont plus qu'alarmants. Les Français vont mal: 41% d'entre eux se sentent plus fatigués qu'avant la crise et 30% déclarent être "moins motivés dans ce qu'ils font au quotidien". Le confinement, le chômage partiel, le télétravail semblent avoir profondément changé les modes de vie.

L'étude en veut pour preuve les salles de cinéma vides, les boîtes de nuit en berne, la pratique du sport en chute libre. Une autre étude du Crédoc nous apprend que pour les Français, le vendredi soir idéal, c'est un plateau-repas devant la télévision (37%, contre 15% pour une sortie entre amis). L'appel du canapé est si puissant qu'un nouveau mot va apparaître dans Le Petit Robert: "chiller" , qui vient de l'anglais to chill (prendre du bon temps à ne rien faire). Cette "épidémie de flemme" , comme le dit la Fondation Jean-Jaurès, s'accompagne d'une incapacité à gérer ses frustrations et se traduit par une plus grande agressivité, notamment au volant!

Les Français à fleur de peau

"Les gens sont à fleur de peau." Une fragilité psychologique qui est d'abord due à un contexte anxiogène - dérèglement climatique, guerre en Ukraine, crise des "gilets jaunes", menace terroriste… -et qui a été accrue par la crise sanitaire. Mais cette pandémie a surtout impacté notre rapport au travail. La valeur que les Français lui accordent a considérablement régressé. Il y a trente ans, 60% d'entre eux déclaraient que le travail était quelque chose de "très important" dans leur vie. Aujourd'hui, ils ne sont plus que 24%. En 2008, au début du quinquennat de Nicolas Sarkozy, 62% des salariés souhaitaient gagner plus, quitte à avoir moins de temps libre. Aujourd'hui, ils ne sont plus que 39%. Sur TikTok, les hashtags #QuitMyJob ou #QuietQuitting (démission silencieuse) font un malheur. Fait instructif, cette perte de motivation touche davantage les électeurs de Jean[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi