La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 105,94
    -156,55 (-0,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Après le bras de fer diplomatique entre Paris et Rome, 44 rescapés du Ocean Viking expulsés

AFP - CHRISTOPHE SIMON

Quarante-quatre des 234 rescapés de l'Ocean Viking débarqués à Toulon la semaine dernière vont être expulsés, annonce Gérald Darmanin. Elles avaient fait l'objet d'un bras de fer diplomatique entre Paris et Rome.

Au moins quarante-quatre des 234 rescapés du navire humanitaire Ocean Viking débarqués à Toulon la semaine dernière vont être expulsés vers leur pays d'origine, a annoncé mardi le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

Parmi ces personnes qui ont fait l'objet d'un bras de fer diplomatique entre Paris et Rome après avoir été repêchées en Méditerranée, "44 se voient désormais" opposer un refus à leur demande d'asile et "seront reconduites dès que leur état de santé" le permettra, a expliqué le ministre lors de la séance de questions au gouvernement, expliquant que l'étude des dossiers était toujours en cours.

Un projet de loi sur l'immigration déposé début 2023

De leurs côtés, les associations et organisations qui viennent en aide aux étrangers seront reçues à partir de lundi au ministère de l'Intérieur pour des concertations visant à partager les "problématiques de terrain" dans le cadre du projet de loi sur l'immigration, a-t-on indiqué mardi Place Beauvau. Le futur texte, qui doit être déposé début 2023 et dont le gouvernement a dévoilé les grandes lignes début novembre, prévoit une série de durcissements pour parvenir à plus d'efficacité concernant les expulsions, ainsi que quelques mesures sur l'intégration, en particulier des travailleurs sans-papiers.

(avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi