La bourse ferme dans 5 h 29 min
  • CAC 40

    6 676,30
    +63,54 (+0,96 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 123,38
    +34,08 (+0,83 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,03 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1901
    +0,0025 (+0,21 %)
     
  • Gold future

    1 810,90
    -6,30 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    33 295,59
    -2 199,31 (-6,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    966,43
    +16,53 (+1,74 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,05
    -0,90 (-1,22 %)
     
  • DAX

    15 591,09
    +46,70 (+0,30 %)
     
  • FTSE 100

    7 111,02
    +78,72 (+1,12 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,62 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 781,02
    +497,43 (+1,82 %)
     
  • HANG SENG

    26 235,80
    +274,77 (+1,06 %)
     
  • GBP/USD

    1,3922
    +0,0015 (+0,11 %)
     

Après avoir menacé de suspendre ses livraisons de champagne en Russie, Moët Hennessy fait marche arrière

·1 min de lecture

Quelques heures après avoir menacé de suspendre ses livraisons de champagne en Russie, Moët Hennessy fait marche arrière et dit vouloir les reprendre "au plus vite". Une décision qui fait suite au changement de loi russe. "Les Maisons de Champagne de Moët Hennessy ont toujours respecté la législation en vigueur partout où elles opèrent et reprendront les livraisons au plus vite le temps d’effectuer ces ajustements", a indiqué, dans un communiqué, Moët Hennessy qui regroupe un ensemble de marques de champagnes, spiritueux et vins au sein du géant du luxe LVMH.

Une nouvelle loi russe signée vendredi 2 juillet par le président Vladimir Poutine oblige les distributeurs de marques de champagne à inscrire sur la contre-étiquette, placée au dos de la bouteille, la mention "vin pétillant". Leader sur le marché russe, Moët Hennessy a indiqué avoir prévenu "ses partenaires commerciaux de l’évolution législative en Russie sur l'apposition d’une mention 'vin mousseux/sparkling wines' sur l’étiquette au dos de la bouteille entraînant une suspension très temporaire des livraisons le temps de s'adapter d’un point de vue logistique et réglementaire".

>> A lire aussi - Champagne : comment les petits vignerons résistent aux grandes maisons

Les bouteilles de champagne qui seraient distribuées sans changement d'appellation pourraient être considérées comme de la contrefaçon. Appellation d'origine contrôlée, le terme "champagne" est jalousement défendu par la France, qui rappelle que le vin doit provenir (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un an après, les croisières reprennent depuis le port de Marseille
TotalEnergies sur le point de bannir l'huile de palme
“Les valeurs de croissance vont tirer leur épingle du jeu” selon Carmignac : le conseil Bourse du jour
Indignation après les dégradations de la Samaritaine par des militants d'Attac
Une vaste cyberattaque met à l'arrêt tous les magasins d'une chaîne de supermarchés suédoise

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles