La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 260,37
    -67,42 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,89
    +50,84 (+0,38 %)
     
  • Nikkei 225

    28 406,84
    +582,01 (+2,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,2226
    +0,0070 (+0,57 %)
     
  • HANG SENG

    28 593,81
    +399,72 (+1,42 %)
     
  • BTC-EUR

    35 542,35
    +304,67 (+0,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 217,95
    -35,20 (-2,81 %)
     
  • S&P 500

    4 157,91
    -5,38 (-0,13 %)
     

Après Alibaba, la Chine lance un ultimatum à TikTok, Baidu et Tencent

·1 min de lecture

Les géants chinois de l'Internet sont dans le collimateur de Pékin, qui vient de leur adresser un sévère avertissement. Déjà, le mastodonte Alibaba, pionnier du commerce en ligne en Chine, s'est vu infliger samedi une amende de 2,3 milliards d'euros pour abus de position dominante. Il s'est notamment vu reprocher d'exiger l'exclusivité des commerçants souhaitant vendre leurs produits sur ses plateformes, au détriment des sites concurrents. Mardi, 34 entreprises du numérique, dont les géants de l'internet Baidu, Tencent (WeChat) et ByteDance (propriétaire de TikTok), ont été convoquées par les régulateurs pour discuter des entraves à la concurrence, a indiqué dans un communiqué l'Administration chinoise du cyberespace (CAC).

La concurrence déloyale "est un frein à l'innovation et au développement et porte atteinte aux intérêts des [...] consommateurs", a souligné la CAC. Outre cet organisme, l'autorité de régulation des marchés (SAMR) et l'administration fiscale ont également pris part à la réunion. Les régulateurs ont donné un mois aux acteurs du numérique pour se mettre en conformité, sous peine de "sévères sanctions". Les entreprises liées à l'internet et au numérique sont particulièrement dynamiques en Chine où une législation jusque-là relativement laxiste, en particulier sur les données, et l'absence de concurrents étrangers, ont permis à des géants locaux d'émerger.

>> A lire aussi - Jack Ma, le fondateur d'Alibaba, réapparaît dans une vidéo

Pékin fait cependant preuve de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vaccin Johnson & Johnson : les Etats-Unis appellent à faire “une pause”, après des cas de caillots sanguins !
Un nouveau géant du VTC va débarquer en Bourse
Aéronautique et défense : l’emploi résiste à la crise, malgré le choc
Nouveau Suez : un “manque de taille critique” mais des atouts !
Le pétrole dopé par les craintes de représailles de l’Iran et la Chine