La bourse ferme dans 3 h 50 min
  • CAC 40

    6 204,65
    +39,54 (+0,64 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 970,46
    +30,00 (+0,76 %)
     
  • Dow Jones

    33 821,30
    -256,33 (-0,75 %)
     
  • EUR/USD

    1,2011
    -0,0030 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 782,80
    +4,40 (+0,25 %)
     
  • BTC-EUR

    45 555,05
    -1 456,36 (-3,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 244,99
    +10,58 (+0,86 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,78
    -0,89 (-1,42 %)
     
  • DAX

    15 165,51
    +36,00 (+0,24 %)
     
  • FTSE 100

    6 887,48
    +27,61 (+0,40 %)
     
  • Nasdaq

    13 786,27
    -128,50 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 134,94
    -28,32 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    28 508,55
    -591,83 (-2,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 621,92
    -513,81 (-1,76 %)
     
  • GBP/USD

    1,3924
    -0,0013 (-0,09 %)
     

Après 9 mois de fourrière, Paul Pogba récupère sa voiture de luxe

·1 min de lecture

Neuf mois, c'est le temps qu'il a fallu à Paul Pogba pour récupérer sa voiture à la fourrière. Comme le relatent le Sun et le Daily Mail, le joueur de Manchester United vient enfin d'aller récupérer sa Rolls-Royce à 350.000 euros, immobilisée depuis 270 jours. Pour pouvoir la refaire rouler, l'international français a dû s'acquitter de pas moins de 5.500 livres, soit près de 6.500 euros, de frais de stockage.

Paul Pogba, 28 ans, avait été arrêté au volant de sa belle cylindrée près de l'aéroport de Manchester en juin 2020 parce qu'il avait des plaques immatriculées à Monaco. Sa Rolls-Royce avait alors été embarquée. Le footballeur avait ensuite reçu une facture de remorquage de 150 livres, une amende de 220 livres, des frais de justice de 85 livres à payer ainsi que le retrait de trois points de son permis.

>> A lire aussi - Deux footballeurs de l’OM présents à une fête illégale en Espagne

Finalement, neuf mois plus tard, malgré les 200 livres de frais de stockage journalier facturés, la star des Red Devils est allée récupérer sa voiture. "C’est incroyable de penser que Paul a mis autant de temps à récupérer sa voiture. Ce qui est peu banal pour une superbe Rolls-Royce en édition limitée à 300.000 livres dans laquelle tout le monde aimerait s’asseoir, et encore plus posséder. Là, elle a pris la poussière parce que Paul a mis des siècles à trier les papiers nécessaires", a réagi une source dans les colonnes du Sun.

Les voitures introduites dans le pays par des non-citoyens britanniques (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Rétrofit : un an après la légalisation, où en est-on ?
Renault : le plan de départs volontaires n’emballe pas, le constructeur fait un geste
Xiaomi va miser un montant colossal sur la voiture électrique
Une automobiliste interpellée après avoir fraudé 449 fois un péage !
Un film porno sur une aire d’autoroute… la drôle de découverte de gendarmes dans les Bouches-du-Rhône