Marchés français ouverture 6 h 58 min
  • Dow Jones

    33 823,45
    -210,22 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    14 161,35
    +121,67 (+0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    29 018,33
    -272,68 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,1916
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    28 558,59
    +121,75 (+0,43 %)
     
  • BTC-EUR

    31 981,65
    -434,00 (-1,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    946,56
    -23,32 (-2,40 %)
     
  • S&P 500

    4 221,86
    -1,84 (-0,04 %)
     

Après 27 ans à la SNCF, comment elle a appris à devenir entrepreneuse

·1 min de lecture

On n'a pas toujours la chance de choisir sa vie professionnelle. Je fais partie de ces enfants gâtés qui ont pu faire un métier qu'ils aimaient. Petite, je devais avoir une dizaine d'années, j'ai fait sourire mes proches en racontant que je voulais être hôtesse de l'air dans un avion détourné. C'était, à l'époque, le mode d'emploi du terrorisme pour faire pression sur les gouvernements. Finalement, ce n'est pas dans les avions que j'ai exercé mes responsabilités, mais dans les trains, pendant vingt-sept ans, et j'ai été confrontée à quelques crises compliquées qui m'ont donné l'occasion de voir en quoi pouvait consister le courage et l'attention.

Mes deux derniers postes à la SNCF m'ont permis d'accéder au comex de l'entreprise, un cercle de pouvoir très convoité et l'objet de beaucoup de fantasmes internes. La vie des grands groupes publics n'étant pas un long fleuve tranquille, j'ai dû le quitter, et, malgré toutes les assurances qui m'ont été données à l'époque que j'y retrouverais bientôt ma place, j'ai décidé de tirer ma révérence. Trop peur de perdre mon énergie et me laisser gagner par le ressentiment ! Les dirigeants amers sont des plaies pour leurs collaborateurs. Par ailleurs, je ne me sentais ni vieille, ni sage.

>> A lire aussi - Reconversion, création d'entreprise... ils ont réussi à reprendre en main leur carrière, ils racontent

Puisque j'avais décidé de partir, il fallait que ce soit pour un vrai projet. Très vite, je me suis dit que le plus motivant serait de me (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Et si on se fiait un peu plus à son intuition au travail ?
Comment vos repas au bureau vont se dérouler à partir du 9 juin
Quand l'échec permet de reprendre la main sur son travail
Chômage partiel : voici comment vous serez indemnisé cet été, selon votre secteur
La charge mentale, l'ennemie silencieuse du bien-être au travail

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles