La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 540,55
    -1 497,99 (-4,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Après 100 jours de lune de miel avec Joe Biden, la Bourse se dirige-t-elle vers un Waterloo ?

·1 min de lecture

La lune de miel entre Joe Biden et les marchés aura duré 100 jours. Le rythme des décrets présidentiels a battu tous les records. Un Niagara de plans généreux a noyé les investisseurs pessimistes et les optimistes ont porté le S&P 500 (baromètre des actions à Wall Street) jusqu’à de nouveaux records, avec une performance très supérieure à celle du début de mandat de Donald Trump. Joe Biden 1 – Donald Trump 0. Mais les marchés commencent à tanguer. Après 100 jours impériaux, les indices se dirigent-ils vers un Waterloo? Plusieurs éléments plaident en ce sens.

D’une part, la majorité bleue au Sénat est minimale. Une défection et le président devra revoir sa copie. Justement, Joe Manchin, sénateur de la Virginie de l’Ouest, commence à renâcler. Pas vraiment inattendu : l’emploi dans son État dépend du charbon, peu favorisé dans le nouveau plan d’infrastructures, c’est le moins que l’on puisse dire. Notons que Joe Manchin a voté en ligne avec la vision de Donald Trump une fois sur deux entre 2016 et 2020. Il est donc possible que les plans soient revus à la baisse.

>> A lire aussi - Bourse : pourquoi une croissance trop forte pourrait provoquer un krach

Et puis il faudra les financer, ces plans, en partie par… des hausses fiscales. Le taux marginal d’imposition sur les hauts revenus devrait remonter, ainsi que le taux d’imposition des entreprises. Enfin, l’impôt sur les plus-values sera augmenté, ce qui réduira l’attractivité d’un investissement en actions. Les investisseurs ne vont (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Affaire Colonial Pipeline : “les entreprises de cybersécurité ont du pain sur la planche, les Etats vont investir massivement !”
Des salariés de Carrefour manifestent contre la location-gérance de leur magasin
Veolia et Suez ont enfin signé un "accord de rapprochement"
L’inflation flambe et ce n’est pas fini, un krach guette la Bourse !
Procès Roundup : la condamnation de Monsanto confirmée en appel