La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 272,33
    -82,04 (-0,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Approvisionnement en énergie : Thierry Breton favorable à une mutualisation d'achats en Europe

"On en a parlé pour les vaccins, j'en ai parlé pour les semi-conducteurs, on en parle désormais pour l'énergie... On ne peut réagir qu'au niveau continental et en solidarité, donc oui il faudra des politiques de mutualisation et d'achats en commun" des énergies, a-t-il dit sur les radios françaises France Inter et Franceinfo, et le quotidien Le Monde. "J'en suis personnellement convaincu, de même que j'en étais convaincu quand on m'a confié la responsabilité des vaccins (anti-Covid, NDLR). Je me souviens qu'au début beaucoup de pays, dont l'Allemagne, n'étaient pas favorables aux achats en commun. On l'a fait! Et pour faire face aux conséquences de la pandémie, beaucoup de pays n'étaient pas favorables à la mutualisation des dettes, dont l'Allemagne. On l'a fait!" a-t-il souligné.

Pour l'énergie, "je vois qu'aujourd'hui un certain nombre de pays ne sont pas favorables encore, dont l'Allemagne. Je suis convaincu qu'on le fera. Je comprends les raisons, mon rôle est de trouver des solutions solidaires pour pouvoir faire face", a-t-il encore dit. Pour lui, "on est en train de bâtir une nouvelle solidarité européenne dans cette guerre de l'énergie". Concernant le relèvement des sanctions européennes contre la Russie, il plaide "pour continuer à les accroître mais de façon un peu discriminante, en préservant nos intérêts".

"Je parle en particulier de deux pays, la Hongrie et la Slovaquie, qui dépendent à 100% (de la Russie pour leur pétrole, NDLR). Si on décide de ne plus avoir d'importations (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Prendre de l’aspirine en prévention d’un AVC ou d’un infarctus serait en fait dangereux
La Finlande officialise sa candidature à l'Otan
Législatives : Le Smic doit être revalorisé à 1.500 euros nets, estime Mélenchon
Limiter le droit à l'avortement aura un coût économique, alertent des économistes aux États-Unis
Vivre plus longtemps ? Les pistes de l'Europe pour repousser le vieillissement du corps

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles