La bourse ferme dans 6 h 9 min
  • CAC 40

    6 099,27
    +25,92 (+0,43 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 565,60
    +32,43 (+0,92 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,28 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0585
    +0,0027 (+0,25 %)
     
  • Gold future

    1 840,10
    +9,80 (+0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    20 277,63
    -85,17 (-0,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    467,98
    +14,08 (+3,10 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,14
    -0,48 (-0,45 %)
     
  • DAX

    13 267,13
    +149,00 (+1,14 %)
     
  • FTSE 100

    7 252,54
    +43,73 (+0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,42 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 871,27
    +379,30 (+1,43 %)
     
  • HANG SENG

    22 229,52
    +510,46 (+2,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,2304
    +0,0034 (+0,28 %)
     

Comment les applis vous forcent à la reconnaissance faciale

THOMAS PETER

ENQUÊTE - La reconnaissance faciale se répand sur les téléphones portables. Son utilisation est en principe encadrée par la CNIL mais de nombreuses applis pour smartphones contournent la notion de consentement libre. Si son utilisation sur la voie publique fait l'objet de débats, son arrivée sur les smartphones soulève une faille dans la protection de la vie privée.

La reconnaissance faciale est déjà partout. En France, certaines banques en ligne l’utilisent sans état d’âme. Pour obtenir une carte Revolut qui permet de régler ses achats à l’étranger sans frais de change, il est indispensable de faire un selfie et de l’envoyer à la banque. Boursorama et la Société Générale ont également recours à cette technique. Dans le domaine des cryptomonnaies, l’usage s’est imposé et il est devenu quasiment impossible d’en acheter sur une plateforme sans passer par la reconnaissance faciale. "C’est une obligation de l’AMF", se justifie un représentant de Coinhouse. Interrogée, l’ dément. Elle précise qu’il est effectivement nécessaire de recourir à une double authentification et que la reconnaissance faciale fait partie des méthodes d’identification possibles mais n’est en aucun cas la seule méthode. Binance, la plus grande plateforme de cryptomonnaie qui vient d’obtenir son enregistrement en France, utilise exclusivement la reconnaissance faciale. Bitpanda a tout simplement interdit à ses clients d’accéder à leurs comptes s’ils n’acceptaient pas d’envoyer un selfie. Que deviennent ces photos? Interrogé, Coinhouse a reconnu "conserver les photos" sans donner d’indications sur la durée pendant lesquelles elles sont conservées.

Apple, Airbnb...

Les banques ne sont pas les seules à utiliser cette technologie. Apple s’en sert comme outil de déverrouillage pour ses téléphones. Les processeurs les plus récents de la galaxie Android gardent par défaut la caméra allumée en permanence. Pour espionner l’utilisateur? Non, plutôt pour s’allumer ou s’éteindre en fonction du visage qui se présente devant l’écran. Mais la liberté de l’utilisateur est respectée, il a toujours le choix de refuser et de déverrouiller son téléphone par un code ou une empreinte digitale. Il n’en est pas de même partout. Pour louer un logement, Airbnb demande aux internautes de s’authentifier en envoyant un selfie. La photo est comparée à celle de la pièce d’identité et conserv[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles