Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 069,50
    -288,59 (-0,72 %)
     
  • Nasdaq

    17 500,64
    -496,71 (-2,76 %)
     
  • Nikkei 225

    39 154,85
    -439,54 (-1,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0852
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    17 311,05
    -158,31 (-0,91 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 959,86
    -441,30 (-0,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 362,90
    -2,99 (-0,22 %)
     
  • S&P 500

    5 464,22
    -91,52 (-1,65 %)
     

Application de rencontres : cette jeune Auvergnate crée le Tinder du livre

UNSPLASH

«Matchez avec vos coups de cœur littéraires !» Voici le slogan de Booklink, une application de rencontres qu'Angélique Carreno, étudiante auvergnate de 19 ans, vient de créer. Mais à la différence des célèbres Tinder, Happn ou Adopte, cette nouvelle plateforme s’adresse plus particulièrement aux férus de livres. L’idée de ce curieux projet a commencé à émerger dans la tête de cette passionnée de lecture il y a quelque mois. «Je connais peu de gens autour de moi qui lisent. Souvent parce qu’ils ne savent pas comment choisir un titre», explique la jeune femme au journal Le Parisien, ce mardi 18 juin.

À l’issue de nombreuses réflexions, l’étudiante en psychologie imagine une application pour dénicher le bon livre en s’inspirant des codes des sites de rencontres amoureuses. «On entre ses préférences sur Booklink, on swipe et ça matche ! On peut aussi discuter avec ceux qui ont matché les mêmes livres que vous», décrit-elle à nos confrères. N’ayant pas fait d’études de commerce et ne disposant d’aucune compétence en la matière, Angélique Carreno décide alors de se lancer dans cette nouvelle aventure avec audace.

«Je suis donc allée au jardin Lecoq à Clermont pour présenter mon projet à des passants. Les gens trouvaient tous ce principe génial. C’est là que je me suis rendu compte que je tenais une vraie bonne idée», raconte l’Auvergnate. La jeune femme partage ensuite son idée sur les réseaux sociaux, où désormais 15 000 personnes la suivent.

Angélique Carreno reçoit ensuite le soutien (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Maisons du Monde : «Nous proposons désormais des produits de "seconde chance", 50% moins chers»
Naf Naf : l’enseigne de mode est sauvée par une entreprise turque, qui garde 90% des emplois
Carrefour au tapis en Bourse, l’action plonge après l’offensive de Bercy
JCDecaux : grosse commande publicitaire en Italie pour le métro de Rome
Tesla : concertation sur le salaire colossal d’Elon Musk approuvé par les actionnaires