Marchés français ouverture 2 h 23 min
  • Dow Jones

    30 046,24
    +454,97 (+1,54 %)
     
  • Nasdaq

    12 036,79
    +156,15 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    26 293,48
    +127,89 (+0,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,1909
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    26 679,47
    +91,27 (+0,34 %)
     
  • BTC-EUR

    15 764,00
    -262,97 (-1,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    371,60
    +1,85 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    3 635,41
    +57,82 (+1,62 %)
     

Apple veut transformer n'importe quelle surface en écran tactile

Fabrice Auclert, Journaliste
·2 min de lecture

Cela fait plusieurs années que Apple travaille sur ses lunettes connectées, les Apple Glass, dont la sortie pourrait intervenir en 2021. Si la firme prend son temps pour les lancer, c’est sans doute parce qu’elle veut éviter le fiasco et de faire un flop comme Google, mais aussi parce qu’elle veut en exploiter toutes les possibilités.

Dernièrement, on a ainsi évoqué la possibilité de les utiliser pour verrouiller l’accès à un iPhone ou ou un iPad, mais un dépôt de brevet, déniché par MacRumors, détaille la possibilité de les utiliser pour transformer n’importe quelle surface en écran tactile. Ce serait évidemment génial, et voici comment ce serait possible.

Le Lidar intégré dans l'iPad Pro permet déjà des applications de réalité augmentée. © Apple
Le Lidar intégré dans l'iPad Pro permet déjà des applications de réalité augmentée. © Apple

Un capteur Lidar au cœur du système ?

L’idée serait d’afficher sur les verres des lunettes, l’interface composée d’icônes. On se place alors devant une surface plane, comme une table, et en plaçant son doigt devant une icône, on lance l’application en question ! Dans le texte du dépôt de brevet, Apple évoque « un dispositif pour détecter un contact entre au moins une partie d'un premier objet et au moins une partie d'un deuxième objet » ; les lunettes combineraient pour cela l’utilisation d’une caméra et d’un rayon infrarouge.

En clair, l’infrarouge permettrait de détecter l’endroit où l'on a appuyé avec son doigt, et ce serait alors considéré comme un clic pour lancer l’application, mais aussi interagir avec elle. Comme le brevet a déjà quelques années, on imagine que Apple utilisera plutôt un capteur Lidar apparu pour la première fois sur son iPad Pro et dont l’utilisation est dédiée aux applications en réalité augmentée.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura