La bourse est fermée

Quand Apple refuse que les méchants du cinéma utilisent ses produits

Les MacBook, iPhone et autres produits Apple ne sont-ils réservés qu’aux gentils ? C’est en tout cas ce qu’affirme le réalisateur Rian Johnson, auteur de trois épisodes de "Breaking Bad" ou de l’épisode VIII de Star Wars. Selon lui, la marque à la pomme cherche à tout prix à se donner une bonne image sur grand écran. Pour cela, elle a mis en place une politique particulière : elle refuse que les "méchants" des films utilisent ses produits, réservés aux héros et autres "gentils" de l’histoire. Un principe "confidentiel" que le réalisateur dévoile dans une interview à Vanity Fair.

"Apple vous laisse utiliser des iPhone dans les films, mais, et c’est très important pour les films à suspens, les méchants ne peuvent pas être filmés avec un iPhone", précise-t-il avant d’ajouter : "Tous les réalisateurs qui souhaitent garder l’identité de leur méchant dans leur film vont vouloir me tuer maintenant !". En effet, grâce à cette méthode, plus besoin d’attendre la fin du long-métrage pour découvrir le meurtrier, il suffit d’observer son téléphone.

L’exemple "24 heures chrono"

Contacté par Le Figaro, Apple n’a toutefois pas encore commenté cette information. Selon les classements annuels de BrandChannel, cités par le quotidien, la marque à la pomme est une des sociétés qui pratiquent le plus le placement de produits dans les films à succès du box-office américain. D’autres marques comme Mercedes, Coca-Cola ou Sony ont également souvent recours à ce processus pour se faire de la publicité et promouvoir leurs produits.

>> A lire aussi - Cinéma : plongée dans les lieux du pouvoir à Hollywood

Le "secret" révélé par Rian Johnson était évoqué depuis de nombreuses années par les cinéphiles et autres médias spécialisés du secteur. En 2002, le site Wired avait déjà évoqué cette éventualité en étudiant la série "24 heures chrono". Le magazine avait en effet remarqué que seuls les "gentils" de la série avaient leur MacBook. Reste qu’avec cette astuce, le réalisateur pourrait avoir totalement spoilé

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Brexit : la livre Sterling chute lourdement face à l’euro, les discussions débutent mal
Hôtels : l’impact dévastateur du coronavirus en Europe
Des aides à l'aéroport de Béziers et Ryanair dans le collimateur de Bruxelles
Impôts locaux : ces villes où la pression fiscale est la plus forte pour les habitants
Un forfait mobile à 7,99 euros pour 50 Go : l’offre exclusive de Capital se poursuit