La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 861,52
    -793,07 (-2,43 %)
     
  • Nasdaq

    11 568,16
    -416,37 (-3,47 %)
     
  • Nikkei 225

    26 911,20
    +251,45 (+0,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,0491
    -0,0064 (-0,61 %)
     
  • HANG SENG

    20 644,28
    +41,76 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    27 559,93
    -1 270,28 (-4,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    646,10
    -24,58 (-3,66 %)
     
  • S&P 500

    3 970,35
    -118,50 (-2,90 %)
     

Apple Pay dans le viseur de l'autorité de la concurrence européenne

Le système de paiement Apple Pay est dans le viseur de la Commission européenne. Le système de paiement de l'entreprise américaine est accusé de ne pas respecter les règles de concurrence.

Les autorités de la concurrence européennes ont accusé lundi Apple d'entrave à la concurrence concernant l'usage exclusif de la puce sans contact NFC intégrée à ses iPhone, ce qui pourrait déboucher éventuellement sur une forte amende et une obligation pour le groupe américain d'ouvrir son système de paiement mobile à des rivaux.

La Commission européenne a déclaré avoir envoyé à Apple un acte d'accusation, appelé "communication des griefs", détaillant les pratiques du groupe à la pomme. "Nous disposons d'éléments nous indiquant qu'Apple a restreint l'accès de tiers à la technologie clé nécessaire pour développer des solutions de portefeuilles mobiles concurrentes sur les appareils d'Apple", a déclaré dans un communiqué Margrethe Vestager, vice-présidente de l'exécutif européen en charge de la concurrence. "Dans notre communication des griefs, nous avons considéré, à titre préliminaire, qu'Apple pourrait avoir restreint la concurrence, au profit d'Apple Pay, sa solution propriétaire", a-t-elle déclaré.

Apple a déclaré qu'elle continuerait à coopérer avec la Commission européenne. "Apple Pay n'est que l'une des nombreuses options dont disposent les consommateurs européens pour effectuer des paiements, et il a permis d'assurer l'égalité d'accès au NFC tout en établissant les normes les plus élevées du secteur en matière de confidentialité et de sécurité", a déclaré l'entreprise dans un communiqué.

La décision de la Commission européenne d'envoyer à Apple un acte d'accusation confirme les informations publiées par Reuters en octobre dernier.

(Avec Reuters)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles