Publicité
La bourse ferme dans 8 h 7 min
  • CAC 40

    7 979,34
    -43,92 (-0,55 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 900,05
    -36,52 (-0,74 %)
     
  • Dow Jones

    37 775,38
    +22,07 (+0,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,0648
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 405,70
    +7,70 (+0,32 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 443,07
    +2 945,70 (+5,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 336,36
    +23,74 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,70
    +0,97 (+1,17 %)
     
  • DAX

    17 669,19
    -168,21 (-0,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 840,67
    -36,38 (-0,46 %)
     
  • Nasdaq

    15 601,50
    -81,87 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    5 011,12
    -11,09 (-0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 222,74
    -163,13 (-1,00 %)
     
  • GBP/USD

    1,2437
    -0,0002 (-0,01 %)
     

Apple Pay, Google Pay : l'usage augmente, la fraude aussi

Une femme paie avec son mobile dans un café - © Rido - stock.adobe.com
Une femme paie avec son mobile dans un café - © Rido - stock.adobe.com

La montée en puissance se poursuit. Le nombre de paiements mobile sans contact a progressé de 131,5% au premier semestre 2022, selon l'observatoire de la sécurité des moyens de paiements (OSMP) de la Banque de France publié mardi. Les montants réglés grâce au téléphone portable augmente en proportion : +135,7%, selon la même source.

Selon une étude réalisée par Panorabanques, citée par Les Echos, 19% des Français utilisaient le paiement mobile en 2022. Principalement des jeunes de moins de 35 ans.

Ce succès croissant intéresse les fraudeurs, qui y voient aussi de nouvelles opportunités. La légère hausse de la fraude sur les paiements dits de proximité, en points de vente physique, est « entièrement imputable à la hausse de la fraude sur le paiement mobile », note l'Observatoire. Il ne représente que 4,6% de l'ensemble des paiements par carte, mais 51% des montants fraudés.

Le portefeuille numérique doit être sécurisé

La principale fragilité du paiement mobile se situe au moment de l'enrôlement de la carte bancaire dans le portefeuille électronique Apple Pay, Google Pay ou Paylib, pour citer les principaux. Certains fraudeurs parviennent à usurper les cartes de leurs victimes d'autant plus facilement que certaines banques ne sécurisent pas correctement cette étape.

PUBLICITÉ

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Comment récupérer votre argent en cas de faillite de votre banque ?
- « C'est mieux que rien » : le point de vue d'UFC-Que Choisir sur les nouvelles règles de remboursement des fraudes
- Immobilier neuf : le nombre de désistements explose face aux prêts refusés