La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    35 639,92
    +89,33 (+0,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

Apple et Google rejouent la guerre des tranchées

·2 min de lecture

Rien ne va plus entre les géants de la tech américaine. En cause ? Les tentatives de la firme à la pomme pour s'imposer dans la publicité en ligne, cash-machine du moteur de recherche, qui réplique violemment.

"Merci à tous ceux qui sont venus dans le nouveau Google Store de New York. C'est un très bel endroit. J'ai hâte de le voir lors de mon prochain passage en ville." D'apparence anodine, ce message envoyé le 18 juin sur Twit-ter par Le moteur de recherche n'avait encore jamais ouvert de magasin physique. Et pour cette grande première, il a choisi un emplacement symbolique dans le quartier huppé de Chelsea : en face de l'un des plus grands Apple Store. Sur plus de 450 mètres carrés, le visiteur peut y découvrir tout l'univers de Google : ses logiciels, sa plateforme de jeux Stadia, des smartphones Pixel, des ordinateurs Pixelbook, des montres connectées Wear OS ou des moniteurs d'activité Fitbit, l'expert américain des objets connectés racheté en début d'année par Google.

La firme californienne ne pouvait pas se positionner plus frontalement contre Apple, car derrière sa légendaire zénitude et son éternel sourire, Sundar Pichai est très en colère. Motif : les manœuvres d'Apple pour entrer en force sur le marché de la publicité en ligne au risque de dérégler la précieuse cash-machine du moteur de recherche. « Les nouvelles portes d'accès aux contenus, ce sont les applications et plus seulement l'Internet classique et le moteur de recherche, observe Nicolas Rieul, président du Bureau de la publicité interactive (IAB) pour la France.

Série de missiles

En mai déjà, Sundar Pichai avait lancé une rafale d'annonces qui claquaient comme une série de missiles envoyés dans le jardin de Tim Cook : une alliance avec le sud-coréen Samsung dans les objets connectés portables, un nouveau téléphone et un nouveau système d'exploitation Android. « Android compte 47 fois plus de malwares qu'iOS d'Apple », a rageusement lancé Tim Cook il y a quelques jours, sans donner la source de ses chiffres pointant les défauts de sécurité sur les appareils Google.

Débauchages multiples

Entre les deux géants de la tech américaine, qui totalisent 3 900 milliards de dollars de capitalisation boursière,[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles